Quand l'alcool s'en mêle...                                                                             
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

Quand l'alcool s'en mêle...

MessageSujet: Quand l'alcool s'en mêle... Ven 5 Avr - 20:21

Quand l'alcool s'en mêle.

"Il est temps de sortir !"

Aria commençait à atteindre sa limite. Son travail usait vraiment ses nerfs, et même si elle était connue pour son sang-froid sans faille, elle restait humaine, et même elle au bout d'un moment avait besoin de décompresser. Et pour ça, elle ne connaissait rien de mieux que, pour une fois, aller faire du sociable. Aussi appelé par les gens normaux: sortir un vendredi soir.

Juste après son travail, Aria retourna donc chez elle pour se changer, elle n'arriverait pas à se détendre en costume-cravatte. Elle prit le temps de prendre une bonne douche, de se laver les cheveux puis alla dans sa chambre choisir ses vêtements de sortie. Après un moment de reflexion, son choix s'arrêta sur un débardeur noir, une veste noir avec des touches de orange bien placées, et un pantalon aussi noir, moulant ses formes. Elle se maquilla légèrement d'un trait de noir autour de ses yeux, d'un gloss délicatement brillant sur ses lèvres, puis attacha ses cheveux bruns en queue de cheval à l'aide d'un anneau doré précieux. Elle enfila des bottines, attrapa son sac à main, et sortit.

La jolie italienne avait pris soin de ranger son appartement avant de partir, au cas où elle ramènerais une conquête ce soir. Bah oui, elle avait beau être surnommée le chevalier, elle n'en restait pas moins une femme assez jeune, avec des envies et des pulsions, comme le commun des mortels.

Après s'être promené un moment dans les rues de Rome, et avoir attiré quelques regards sur elle, Aria se décida à s'arrêter dans son bar favoris. Celui ci avait une ambiance tamisée et chaleureuse, une musique jeune mais sympa, et une clientèle féminine des plus agréables, Aria devait l'avouer.

Elle s'installa au bar, salua le patron qu'elle connaissait depuis longtemps, et commanda un cocktail maison pour commencer la soirée en douceur, observant les gens autour d'elle.


Invité
MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Sam 6 Avr - 15:26


Comme à son habitude, Oskar avait attendu le fin de son service de garde-mômes pour commencer à forcer la bouteille. Enfin commencer. Appelons ça « passer aux choses sérieuses ».

Elle était là, à la table de son bar préféré, celui où « la vodka sentait moins la bibine de rital que la plupart de ces nains unijambistes qui dansent la polka en culotte à fraise. » Cherchez la logique. Vous ne la trouverez pas. Oskar l’avait perdue, comme elle la perdait à chaque fois qu’elle commençait à se consacrer à son passe-temps favori : la boisson.
Dans son haut échancré marin et son slim noir, elle se laissait glisser en eaux marécageuses, regardant la bouteille vide qu’elle s’amusait à balancer d’une main à l’autre. Poussant des petits rires étranges. Commençant à entonner un ptit air marin, l’air rêveur.

« Yo ho, yo ho, a pirate's life for me. We pillage plunder, we rifle and loot. Drink up me 'earties, yo ho. »

Puis elle réalisa que sa bouteille était vide. VIDE. Elle détestait ce mot. Elle détestait ce moment où sa gorge ressemblait à une mer de sable. Après s’être étirée, elle alla donc au comptoir chercher de quoi remplir de nouveau son gosier, le bruit de ses talons claquant contre le parquet du bar.

C’est alors qu’elle vit quelque chose qui lui était familier. Ou plutôt quelqu’un. Cette longue queue de cheval et ce port altier ne pouvait pas la tromper, ce ne pouvait être qu’Aria. Se stoppant un instant, elle resta là, le pied en l’air , hésitant à aller lui parler. Bizarrement, elle avait conscience qu’elle n’aimait pas cette personne. Pourtant, sur l’instant, elle ne trouvait aucune raison pour ne pas lui parler ou lui payer un verre. PAS LA MOINDRE MICROSPOPIQUE RAISON.

Ou elle avait oublié.
Ce qui lui arrivait souvent, surtout quand elle était dans cet état de dédoublement total de sa personnalité.

Elle se dirigea donc derrière la jeune femme, discrètement, un grand sourire sur ses lèvres.

« Un petit verre mamzelle ? »-dit elle d’une voix suave et amusée.

EUH. Oskar ? N’était ce pas là clairement ce que la population normale appelle de la drague ? Si si. Je t’assure.
Mais Oskar se foutait de ce qu’elle pouvait avoir l’air de faire ou de dire. Parce qu’Oskar était bourrée. Et que Oskar bourrée n’était plus Oskar. Elle s’installa donc à côté d’Aria, se tournant vers le barman :

« Deux bières s’il vous plaît m’sieur. »

Puis, elle revint face à Aria, la dévisageant, un air indescriptible sur son visage de voyou .

« On se fait belle pour aller boire hein ? » remarqua-t-elle en ponctuant sa constatation d’un regard sur la tenue de la surveillante.

Elle termina son entrée par un gloussement étrange, qui montrait clairement qu’elle n’était pas, mais vraiment PAS, dans son état normal.


MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Sam 6 Avr - 15:40

Quand l'alcool s'en mêle.

"Ca faisait longtemps..."

Aria allait commander son second cocktail et commençait à s'ennuyer, quand une personne loin d'être inconnue s'installa à coté d'elle et commença à la draguer. Malgré son parfum, l'odeur de la vodka se faisait bien sentir et la brune laissa un fin sourire s'étirer sur ses lèvres.

Oskar semblait avoir aussi décidé de profiter de son vendredi soir pour se détendre, et la meilleure façon pour elle de se détendre était de boire, ce n'était un secret pour personne. D'ordinaire, les deux surveillantes ne pouvaient pas se sentir, ni se voir en peinture, et leur rencontres dans les couloirs finissaient aléatoirement en bagarre.

Mais ce n'était, en vérité, pas la première fois qu'elles se croisaient dans ce bar. Quand Oskar avait un certain niveau d'alcool dans le sang, elle semblait oublier qu'elle détestait Aria et venait la voir. A chaque fois elle oubliait qu'elles s'étaient croisées, et le lendemain, tout revenait à la normal. Aria devait avouer qu'elle préférait la Oskar bourrée, plus agréable, plus sympathique, elle s'entendait plutôt bien avec cet autre personnalitée de la jeune femme. La brunette sourit au barman quand il leur apporta leur deux bières.


- Je m'en occupe, comme d'habitude.

Oskar avait tendance à mettre le bazar dans le bar quand elle était bourrée, alors Aria gardait son attention, et avait en échange des consomations gratuites. Elle sourit doucement à l'autre surveillante et décida d'entrer dans son jeu.

- En effet, j'aime bien sortir en étant jolie...Et vous ? Vous n'êtes pas mal non plus...

C'est vrai que ça lui allait bien ce petit haut marin et ce slim noir, ça mettait ses formes en valeur...Aria laissa glisser ses yeux sur le corps de sa compagne de beuverie, il n'y a pas de mal à regarder un peu.

Invité
MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Lun 8 Avr - 16:09


«En effet, j'aime bien sortir en étant jolie...Et vous ? Vous n'êtes pas mal non plus...»

Oskar étouffa un petit rire en voyant le regard d’Aria s’attarder sur son décolleté. Si elle avait été avec une autre personne, en cet instant présent, elle se serait baissée de manière à laisser entrevoir lus de sa féminité. Mais elle se savait en présence d’une jeune femme qui aimait les autres femmes, d’une jeune femme subtile, très subtile. Je veux dire, elle ne voulait pas lui faciliter la tache non plus. Posant sa tête dans une de ses mains, elle précisa, joueuse :

« Oui mais moi, je suis toujours canon. »

Elle passa sa main dans ses cheveux, mimant ses propos, rejetant la tête en arrière. Ouais, ouais, en mode Loréal quoi. Sauf que faire Loréal en manquant de tomber de son tabouret, faute d’équilibre, c’est beaucoup moins classe. Hein Oskar ? Mais bref. Accoudée au comptoir, la bière servie, elle commença à siroter son délicieux breuvage, sans lâcher Aria des yeux. Puis, lorsque le niveau de la chope fut baissé de moitié, elle le posa et demanda tranquillement :


« Alors quoi de beau ma ptite ? Le vent toujours en poupe ? »

Franchement. C’était quoi cette manière d’engager une conversation ? Comme si elle ne la croisait pas tous les jours et toutes les heures. Ah mais c’était vrai. Oskar ne demandait jamais de nouvelles à Aria la journée, pire même, elle l’ignorait complètement.

(La garce.)

Quoiqu’il en soit, Oskar avait enfin trouvé le moment pour demander comme allaient les petites affaires d’Aria. Mieux vaut tard que jamais. Elle attendit donc une réponse, laissant traîner son index sur le bord de sa chope, dodelinant la tête d’un côté à l’autre, sans pour autant arrêter de fixer sa collègue avec ce sourire carnassier de pirate en perpétuel recherche d’affection.
Car oui, dans cet état là, Oskar en avait bien besoin d’affection. Après tout, elle n’était pas du genre à demander des calîns. VRAIMENT PAS. N’ayant pas de petit ami, et encore moins d’amis tout court (sauf mamie Germaine bien sûr), rejetant et pourtant s’accrochant à son frère ; elle s’était retrouvée noyée dans une chape de solitude infinie. Pour dire la vérité, son petit cœur était aussi désert qu’une mer de sable. Pauvre chérie.

Si elle n’était pas aussi insensible, elle se serait mise à pleurer. Sauf qu’elle était conne Oskar. Et complètement alcoolisée. Dans le pire des cas, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était rire. Encore et encore, à s’en percer les poumons.

Mais pour l’instant, elle restait calme. Attendant juste de quoi déclencher le moulin à paroles qu’elle était.



MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Lun 8 Avr - 16:27

Quand l'alcool s'en mêle.

"Je me laisse un peu aller."

Aria remonta enfin ses yeux de la poitrine plutôt attrayante de sa voisine. Elle se laissait aller là, ça ne se fait pas de fixer le corps des gens, aussi beau soit-il. Un fin sourire, presque imperceptible, s'était installer sur ses lèvres rosées. Elle devait avouer qu'elle se sentait toujours aussi bien avec la Oskar bourrée, ce qui était extrêmement paradoxal quand on voyait comment elles se faisaient la guerre à l'école. Elle trouvait cette ambiance étrange, comme si la journée, elles étaient deux ennemies de camps différent, et qu'elles profitaient du soir pour se retrouver...comme...des amantes ?

Non. Pas des amantes. Des...amies. Voilà. Non mais oh, Aria n'était pas encore assez bourrée pour voir Oskar comme une futur conquête. Elle chassa ces étranges pensées et but une longue gorgée de sa bière qui lui réchauffa la gorge. Elle consentit enfin à répondre à la question de la jeune femme.


- Le vent toujours en poupe on peut dire ça... Je vais bien, ma famille va bien, le dojo de mon père va bien, et les élèves sont plutôt calme en ce moment. Et toi capitaine, comment vont les affaires ?

Tiens, la brunette était presque sûre que c'était la première fois qu'elle évoquait sa famille et le dojo de son père à sa collègue. A vrai dire, maintenant qu'elle y pensait, en dehors de ce bon vieux Liam, elle n'avait pas tellement d'amis à qui parler. Etait-ce l'alcool ? L'ambiance du bar ? Le fait qu'elle savait très bien que ce moment était éphémère et que Lundi, elles allaient à nouveau se détester ? Aria ne savait pas, mais elle se sentait l'envie d'en dire plus sur elle-même à la personne à ses cotés. Elle écouta avec attention sa réponse, finissant tranquillement son verre de bière, puis une chanson qui passait dans le bar, vers la petite piste de danse, attira son attention. Elle aimait bien cette chanson, simple mais entrainante, qui donnait envie de danser. Elle se leva de son tabouret.

- Tu danses ?

Sans vraiment attendre sa réponse, Aria prit la main d'Oskar et l'entraina avec elle sur la piste, puis commença à danser. Sans être une experte, avec quelque grammes d'alcool dans le sang, la brunette s'en sortait plutôt bien.

Invité
MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Lun 15 Avr - 16:46



« Le vent toujours en poupe on peut dire ça... Je vais bien, ma famille va bien, le dojo de mon père va bien, et les élèves sont plutôt calme en ce moment. Et toi capitaine, comment vont les affaires ?»


Punaise. Elle lui avait posé la question. Elle lui avait demandé comment elle allait. Avait-elle perdue l’esprit ? Elle voulait se faire tenir la jambe pendant des heures ? Quelle erreur fatale ! Et irrattrapable qui plus est. A peine avait-il fini d’intégrer plus ou moins les nouvelles d’Aria, que le Capitaine s’était déjà lancé dans ses bourlingueries :

« La marée apporte des mauvaises nouvelles ma crevette. Mon père est dans un horrible état, et mon frère me harcèle de gentilles attentions. Comme s’il ne comprenait pas, juste pas, que je ne veux plus entendre parler de ses histoires de cœur et de succession et de mariage arrangé. Il m’envoie des fleurs. Tu sais celles qui sont sur mon bureau. Elles, je les trouve jolies, mais lui, il me fout la gerbe. Je le hais. TELLEMEEENNNT. Autant que cette bouteille vide là bas. Tu sais pourquoi j’aime pas les bouteilles vides ? Parce qu’elles sont pâles et garces, et qu’elles me rappellent horriblement ma personne étriquée. Enfin bon, c’pas ça l’important. Et tu sais quoi ? Le prix de l’alcool a augmenté ces derniers temps ! ILS SE FOUTENT DE NOUS ces espèces de bougre de phénomène de moule à gaufres de tonnerre de Brest. »

Le Capitaine s’arrêta, le temps de finir sa chope d’une traite. Elle la reposa avec hargne sur le comptoir, et poussa un soupir de soulagement. Oh, elle aurait pu encore continuer à parler parler parler, c’est sans doute ce qu’elle aurait fait si Aria ne l’avait pas prise par le poignet et lancée sur la piste de danse. L’IMPITOYABLE piste de danse. Voyez vous, dansez quand on s’appelle Oskar, c’est compliqué. Danser quand on s’appelle Oskar et que l’on est bourrée c’est … MORT. Tellement mort. Non pas parce que la demoiselle ne sait pas danser, si vous voulez tout savoir, elle est la professionnelle de la valse viennoise (écoutez, on est bourge ou on l’est pas). Par contre, elle est aussi une personne individuelle à l’équilibre douteux. En gros, elle vous écrase les pieds avant de se casser la gueule avec brio. Super hein.
Allait-elle faire exception ce soir là ? Rien n’était moins sûr.

Essayant de calquer ses pas sur ceux de l’autre surveillante, elle commença à se trémousser (avec grâce.) Puis, prise dans son élan, elle attrapa Aria par la taille et commença à danser une valse tourbillonnante, prenant le rôle du cavalier. Tout ça en arborant un sourire niais. Elle tourna tourna tourna, faisant virevolter ses cheveux d’argent, et finit son envolée par terre, écrasant sa partenaire.

« Oups, désolée ma p’tite. »- s'excusa-t-elle, sans bouger ses petites fesses pour autant.

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Lun 15 Avr - 19:52

Quand l'alcool s'en mêle.

"Je ne dois pas craquer..."

Aria fut surprise par ce que lui racontait sa camarade. Elle savait déjà qu'elle avait un père et un frère, et qu'elle venait d'une famille plus ou moins bourgeoise, mais ce soir, elle apprenait que son frère semblait décider à l'emmerder (en même temps ça devait pas être bien bien difficile). La brunette se souvenait du bouquet de fleur en question, elle s'était d'ailleurs demander qui pouvait être assez fou pour offrir un bouquet de fleur à celle qui se prenait pour un pirate. "Peut-être quelqu'un qui l'avait vu bourré et donc plus docile ?" s'était-elle dit. Apparemment non. Aria venait d'un monde beaucoup plus modeste, et ne comprenait pas toute ces histoires de famille de riche. Elle voulait en savoir plus, étrangement, mais la danse d'abord.

Aria fut agréablement surprise de voir qu'Oskar se débrouillait bien. Quand la jeune femme aux cheveux argentés attrapa sa taille pour une valse endiablée, elle lui rendit son sourire niais. Cette danse enivrante la faisait se sentir bien. Ca plus l'alcool, et elle se sentait comme sur un petit nuage...jusqu'à ce que sa partenaire trébuche et qu'elles finissent par terre, de façon assez lamentable.

Heureusement, leur valse folle les avait entrainer un peu à l'écart de la piste, si bien qu'elles ne se firent pas aussitôt piétiné. Ca aurait pu être pire. L'italienne secoua la tête, elle s'était cogné en tombant, et elle se retrouvait allongée sur le dos, Oskar étalée de tout son long sur elle.


- Oups, désolée ma p’tite.
- Y'a pas de mal.

Et là, la jolie brune se rendit compte qu'elles étaient proches. Très proche. Trop proche. Aria se connaissait, elle avait bu, et en bon être humain, avait certaines envies primaires quand l'alcool s'en mêlait... Mais autant elle savait qu'Oskar ne se souvenait pas quand elles passaient une soirée à boire ensemble, autant elle n'avait pas vraiment envie de connaitre sa réaction si elle se réveillait dans son lit. Elle la repoussa donc gentimment, et se releva, puis l'aida à se remettre sur ses pieds.

- On dirait que tu manque un peu d'équilibre...

Aria se moquer ? Jamaiiiiiiis voyooooons !.... Bon okay juste un peu. Sans lacher la main de la fausse pirate, elle la rapprocha près du bar et commanda un verre. Elle se promit que ce serait le dernier, puis elle ramènerais Oskar chez elle, avant que ça ne dérape à nouveau.



Spoiler:
 
MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Lun 20 Mai - 15:16


mais je ne rêve pas




Elle n'est pas censée se trouver là. Accoudée au bar, fixant les glaçons de son demi, les regardant se dissoudre avec fascination. A côté d'elle, son paquet pratiquement vide ; sa dernière clope lui fait de l'oeil. Cédant à ses charmes, Bonnie la porte à ses lèvres et l'allume machinalement. Cette nicotine aura sa peau. Peut-être pas ce soir, ni demain. Elle fume trop, ces temps-ci – la mort viendra lui demander des comptes plus tôt que prévu.

Elle n'y pense pas. Pas encore. Ce soir, elle voulait quitter les vapeurs de ses expériences, résultat de ses folies – prendre un bon bol d'air vicié. Rome, c'est dégueulasse. Mais pas autant que Falcone. Le Cerruci était parvenu avec brio à réunir toutes sortes d'âmes plus pourries les unes que les autres, prêtes à se déchirer pour atteindre le sommet. Elle aussi, en faisait partie.

Cheveux lâchés, retombant à la sauvage sur ses épaules. Fringues à moitié déchirées qu'elle n'aurait même pas l'idée de montrer au pensionnat – ce soir, c'est une pute, Bonnie. La salope qui recherche son bon plaisir dans la tragédie du monde. Tous des bêtes. Même le personnel de l'une des écoles les plus réputées au monde. C'est que ça copule, ces animaux. Mi-dégoûtée mi-amusée, elle observe d'un œil critique le pitoyable ballet des deux surveillantes. Sa bouche maquillée de pourpre se tord en une grimace méprisante.

« Offrez donc un verre à ces deux belles demoiselles, de l'autre côté du bar. Je vous fait confiance pour la discrétion. » regardant à peine le serveur, elle lui balance une liasse de billets – tiens, elle n'aurait pas cru en posséder autant dans la poche de son blouson en cuir.

Bonnie, tu lui balance plus d'argent que tu n'en a réellement.

Tant pis. Ton bon-à-rien de père ira payer les pots cassés. Ce spectacle est bien trop amusant pour que tu n'y apporte pas ta contribution – passé le premier haut le cœur.

je sais quand j'arrêterai.




MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Lun 20 Mai - 18:17




Tu serais pas dans la merde, par hasard ?


Quand le calme revint, Malik avait déjà vu ce qu'il voulait, alors lui vint alors l'envie de se retirer. Il ne savait pas spécialement où il voulait aller, n'avait en tête rien de précis. Après tant de plaisir, il voulait juste se vider la tête, peut-être. Juste, dénicher un endroit où s'aérer l'esprit. Peut-être devrait-il appeler un appeso et lui demander quelque chose à lui apporter, quelque chose de très difficile à chercher, n'importe quoi, juste pour pouvoir avoir quelque chose à attendre le temps d'une mélodie ou deux, histoire de s'ennuyer longuement puis obtenir satisfaction après l'attente. Mais finalement, il voulait poursuivre cette altercation surveillantes contre une pauvre stupro bien trempée. Et ça, ça, forcément, ça avait suffit pour allumer sa curiosité. Et ça, ça, forcément, ça avait suffit pour te donner envie de te mêler de ce qui ne te regarde pas. Ses sourcils se lèvent, ses sens tous en alerte.
Le bel homme a levé le bec.

— Offrez donc un verre à ces deux belles demoiselles, de l'autre côté du bar. Je vous fait confiance pour la discrétion. 

Hm ?
Il suivait alors du regard le pauvre pantin qu'envoyait la demoiselle vers lesdites surveillantes. Voyons, petite idiote, on ne joue pas aux riches quand on peine à survivre. Malik n'avait pas ouvert la bouche, ni déployé ses ailes. La demoiselle lui avait volé ses pensées. Malik fit une moue, trahissant ce sentiment bien désagréable. Il fourra doucement ses mains dans les poches, un sourire enjôleur sur le visage se rapprochant des pauvres surveillantes. Semblait-il mauvais ?
Loin de là.

— ... Je me demande comment réagirait les locaux en apprenant que nos délicieuses surveillantes de Falcone picolent stupidement dans les rues de Rome ?
Il avait parlé, cette fois.
On ne prive pas les mots du basané bien longtemps.

— J'ai récemment appris que vous étiez très à fleur de peau, madame. Peut être était-ce pour cela que Bradburry vous fait don de ses misérables euros en guise d'aide. Ahah.

Un sourire, mauvais. Ah, pauvre Aria qui farcissait alors les choux de Falcone.


you're amazing


MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle... Dim 26 Mai - 8:14

Quand l'alcool s'en mêle.

"J'ai fait une terrible erreur..."

Elle n'avait rien vu venir. Elle n'avait pas sentie le piège se refermer sur elle. Il était trop tard, elle était faite comme un rat, et se dépêtrer de cette situation allait être difficile. Ca avait commencer avec un verre qu'on leur offrait, à Oskar et elle. Mais quand le barman avait désigné la jeune fille qui leur servait le dit verre, le coeur de la surveillante avait raté un battement. Bonnie P.Bradbury, Stupro. Une élève. Polimment, Aria refusa le verre, et décida que la fête était fini. Elle appella un taxi, et avec beaucoup de difficulté car Osakr était bien bourrée, elle mit sa collègue dans le taxi et lui demanda de la ramener chez elle.

Aria était ensuite retournée à l'intérieur du bar pour récupérer ses affaires et payer l'addition, mais un autre élève l'aborda. Malik P.Reed, un Veleno. Merde, c'était de pire en pire. Celui là ne se contentait pas de lui signaler sa présence, il la menaçait. La surveillante reprit un visage sévère et froid, mais ça lui donnait un certain charme, car le contexte, son maquillage et ses habits étaient différents.


- Mr.Cerrucci n'a pas à savoir ce que je fais de mon temps libre, cela fait partit du domaine du privé. Ca n'a rien à voir avec l'établissement, je ne fais rien de mal, vos menaces n'ont donc aucunes raisons d'être. De plus, je n'ai pas besoin de l'argent de Bradbury, je n'ai aucun soucis financiers. Sur ce...

Elle prit sa veste, paya, puis sortit du bar, attendant un taxi qui la ramènerais chez elle, et espérant qu'aucune rumeurs ne s'étendraient dès lundi à Falcone...



Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand l'alcool s'en mêle...

Quand l'alcool s'en mêle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Coupure gps quand on appuie sur Système
» avoir l'iPhone au prix idéo quand on a déjà la Bbox!
» Quand faire la portabilité de son n°
» Ecran noir quand j'allume ma session .[résolu]
» Le "qu'en" le "quant" et le "quand"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ROME :: Le strade-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !