Rien ne luisait que des larmes dans la pénombre du coeur. LUCY.                                                                             
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

Rien ne luisait que des larmes dans la pénombre du coeur. LUCY.

MessageSujet: Rien ne luisait que des larmes dans la pénombre du coeur. LUCY. Lun 15 Avr - 8:44



















Ma vie n'a pas de consistance.Elle n'est qu'un simple fil qui se déroule, sans fin, sans cassures. Je ne suis pas de ces personnes ayant un destin et un passé extraordinaire. Je me veux unique mais me complais dans ma simplicité. Alors, en parlant de grands actes et en crachant de grands mots, je pars me cacher dans la banalité.

Je n'ai eu qu'une année d'existence. Une année de pure folie, du pure allégresse, la jouissance à l'état pur.


Elle s'appelait Julie. Et Julie est partie. Julie m'a fait boire, ma fait voir, m'a fait vivre, m'a rendue ivre. Julie m'a embrassée, Julie m'a fait aimer et je parcourais les rues avec elle, nous deux face au monde. Julie est une révolutionnaire, mais pas une comme celle dans les cours de récrées. Elle n'était pas là pour lever son poing dans la foule en attendant que le bon Dieu l'entende. Elle n'avait pas de Dieu et agissait pour son futur ; pour notre futur. Une fois par semaine elle revenait couverte de sang, une fois par semaine elle avait « cassé du fachos », une fois par semaine elle combattait l'ennemi. Je n'appuyais pas toujours ses manières, mais telle un personnage « des justes », elle me parlait de l'Etat. De la révolution. De petits sacrifices pour de grands changements. Désormais, je doute de ses sacrifices, j'ai horreur de la révolution, j'exècre toutes ces idéologies.

Idéologies qui m'ont fait perdre Julie.

Elle est morte comme une conne. Une belle grosse conne. Poignardée par un homme de la foule « adverse », écrasée par les bottes des hommes qui se battaient. Paraîtrait que même ceux qui étaient de son côté n'ont pas hésité à la piétiner si ça leur permettait de frapper un des mecs d'en face. La police est arrivée mais a eu du mal à contrôler les foules. La police est arrivée, elle était déjà crevée. Comme dans les films.

Sauf que là c'était vrai. Et cette conne s'en est allée. Elle n'a laissé derrière elle que mes larmes et mon nez dans la poudrasse albâtre qu'elle chérissait. Cette pute de drogue. Je n'aimais pas ça, mais ça me permettait de rester plus longtemps avec elle. Et maintenant qu'elle n'était plus, j'avais tout jeté, tandis que mes parents, eux, s'étaient occupés de me trouver une vie « plus saine ». Une vie « sans délinquance », disaient-ils. Et, malgré ma majorité, ils se sont chargés de diriger à nouveau ma vie.

« Tu iras à Falcone. » M'ont-ils dit.
Je n'ai pas répondu.
J'irais où vous voudrez, de toute façon, elle est nulle part.

Et moi, je suis perdue, dans ce monde infâme.

❝ CANDLE &LUCY




Du bout des doigts, tu écrases le monde. Ce monde. Cet affreux monde. Noir, souillé, gâché, tué, suicidé, mutilé. Tu l'enfonces un peu plus dans sa merde et tu grattes ses plaies à l'aide de tes ongles. Tu aimes te sentir supérieure à tout ce tas. Ce tas d'immondices, infâmes créatures qui rampent dans les rues, bras tendus, gueules ouvertes, prêtes à gober tous les mensonges des politiciens simplement si cela leur permet de gagner un peu plus de sous. De l'argent à tout vas, des flots de thunes, de billets, de merde, qu'on évalue en chiffres. Haha. Tu rigoles, tu glousses, à t'en péter les poumons. Des nombres devenus plus importants que des vies. Et on compte par milliers les morts, mais qu'importe, si cela nous permet de garder un peu plus de conforts dans nos vies.

C'est comme ça, tu es amère.

Tu ne vois rien de bon en l'humanité, éternel pessimisme, même toi, tu voudrais te crever. Alors tu vas embrasser la première chienne au coin de la rue, comme pour oublier la laideur de notre race. Tu vas chercher dans le parfum d'une belle brune, dans le carmin de ses lèvres, dans le creux de son cou, un peu d'espoir. Mais il n'en ressort qu'un peu plus de désillusion ; beaucoup de haine. Car tu te hais. Moins que les autres, mais assez pour ne plus sourire. La seule intention que tu peux donner ne sont que quelques mots acerbes qui ont rayés le parquet de ton âme un certain temps. « Les putes qui ont des talons aussi longs que l'entrejambe de mon voisin n'ont rien à foutre chez moi. » T'es contente de ta blague : t'as complimenté ton voisin. Mais au fond, toi, t'es seule. Au fond, tu vires le monde de chez toi ; tu vires les âmes puantes, mais à force de faire le ménage, il ne reste plus qu'une sale odeur de solitude.

Et quelques larmes qui trouent le sol.

Âge; 19.
Nationalité; Anglaise.
Orientation; Homo.
Profession; Etudiante.

ㅡ RP
Âge: 17.
Pseudo: Runaway.
Comment as-tu découvert le forum ? Halou ♥.

ㅡ HRP
MessageSujet: Re: Rien ne luisait que des larmes dans la pénombre du coeur. LUCY. Lun 29 Avr - 11:07



« T'ES VALIDÉE, BITCH ! »
Oh oh. Voilà un personnage dont la dégaine et la façon d'être me rappelle quelqu'un 8D *meurt*. M'bref, après réflexion et hésitation, Lucy a sa place parmi les STUPRO. Sache seulement que selon ton parcours RP et ton activité, elle peut changer de filière et aller plus haut ~

Tu peux déjà allez voir les liens ci-dessous :
    ❖ Comme le Listing, afin de garder ton avatar.
    ❖ Faire ta demande de points, afin de mener ton groupe à la victoire !
    ❖ Tu dois également répertorier tes connaissances ici, pour bien montrer ta popularité. ; D
    ❖ Et si tu t'ennuies, rejoins-nous sur la grande chat box, au cas où si la petite te pose problème.
    ❖ Aussi, jette des coups d'oeils et participe à ton QG. Après tout, une guerre ne se gagne pas sans plan !

Bien, j'espère que ces liens te seront utiles. Des nouveautés vont certainement arriver avec le temps, il faut juste être patient ou bien passer un peu de temps dans le flood, ça peut être sympa également.

Bon rp et amuse-toi bien parmi-nous ! ♥

Rien ne luisait que des larmes dans la pénombre du coeur. LUCY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hailee - Quand les souvenirs s'emmêlent, les larmes reviennent et le chant des sirènes.
» Compte utilisateur supprimé ( mais rien dans l'interface d'administration ) !
» Je n'ai rien du tout dans les templates, comment faire apparaître mes templates ???
» Ajout du script tournepage dans la gestion Java, mais rien ne se passe
» Je comprends rien dans les HTML de page d'acceuil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PERSONNAGES :: QUI ÊTES VOUS ? :: Fiches validées Ϟ Welcome-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !