« Le diable essuie sa queue avec l’orgueil du pauvre. » • Magdalena W. Oginski                                                                                   
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

« Le diable essuie sa queue avec l’orgueil du pauvre. » • Magdalena W. Oginski

MessageSujet: « Le diable essuie sa queue avec l’orgueil du pauvre. » • Magdalena W. Oginski Dim 28 Avr - 8:14






Toutes les histoires connues commencent à chaque fois par « Il était une fois ». En terme emprunté aux contes et légendes, un terme qui ramène à l'imaginaire. Donc je pars de ce principe pour raconter mon histoire, cela voudrait dire que je suis un conte ou une légende ? J'aime beaucoup cette idée. Moi, Magdalena Walker Oginski, je vais vous raconter mon histoire dans les détails les plus sordide...

Il était une fois la naissance d'une petite fille dans la capitale polonaise : Varsovi. Quand on parle de capitale, les gens s'imaginent que c'est une grande ville, avec d'immenses immeubles et beaucoup de trucs superflus. L'avantage de cette capitale, c'est qu'elle est le reflet du pays dans sa globalité : pittoresque. Des pays que j'ai visité avec mes parents, à cause de leur travail, ce doit être l'une des capitales les plus pauvres du monde. Une fierté qui n'en est pas vraiment une. Bref, je suis née à Varsovi. Ma mère s'appelle Iyana Gristasfi. Elle est aussi belle et douce que l'hiver, petite, je me souviens qu'elle attisait beaucoup les regardes de la gente masculine à cause de cette beauté et cette douceur. Au début de sa vie, elle a travaillé comme secrétaire dans la même entreprise. D'ailleurs, c'est grâce à ce travail qu'elle a rencontré mon père et qu'elle a pu m'avoir. Ensuite, elle n'a plus travaillé pour m'élever. Mon père, à l'inverse de ma mère, est la caricature du mixe polonais/russe : il est immense, imposant et barbu. Pour faire simple, il ressemble un peu au père noël dans le film « Les cinq légendes ». Voyez-vous un peu le colos ? Mon père lui, était vise-président d'une entreprise d'importation de tableau et de sculpture pour les musées. Un métier qui lui plaît puisqu'il l'a gardé.

Mon enfance - et même toute ma vie jusqu'à l'institut - se résume à une seule action : voyager. Comme dit plus haut, grâce au travail de mon père, j'ai pu visité de nombreux pays telle que la France, le Japon, la Nouvelle-Zélande, l'Australie ou encore les États-Unis. Durant cette période, ma mère m'a toujours dit que, si je voulais voyager – aussi fréquemment que maintenant – il fallait que je travaille dur à l'école pour obtenir un métier qui me fasse voyager ou qui me rapporte assez d'argent pour que je puisse vivre aisément et partir quand je voulais. Une réflexion que j'adopte toujours, même quand je suis en conflit avec eux : Je n'ai pas envie de ruiner mon avenir à cause de personne qui ne savent ce qu'ils veulent. Grâce aux voyages, je me suis aussi fait de nombreux amis à travers les pays que j'ai visité. Une expérience enrichissante et douloureuse à la fois. Bah oui, c'est toujours enrichissant de connaître de nouvelles personnes, mais au moment de les quitter, le cœur se déchire comme en mille morceaux. Une douleur que je ne connaîtrai plus, je l'espère.

Le pays où j'ai le plus souffert de la séparation de mes amis était les États-Unis. Contrairement à ce que l'on peut penser, c'est le pays où je me suis le plus vite et bien adapter. Non pas que je me suis « amusée » à manger du Macdo à n'importe quelle heure de la journée, mais je ne sais pas ; c'est le pays où je me suis le plus sentis chez moi. Cette sensation était peut-être dû à l'histoire de ce pays : Le continent américain n'est qu'un immense « four tout ». Ils regroupent tellement de nationalité, d'histoire que, je sais pas, je m'y suis bien sentis. Une sensation que je n'ai ressenti nul part, sauf en Pologne, quand je suis rentrée chez moi. Quand on parle de ce continent, les gens pensent au « rêve américain », ou encore à toutes les guerres qu'ils ont provoqué, … personnellement, quand on parle de ce continent, je la vois plus comme une terre d'asile pour les âmes égarés. Une espèce de paradis sur terre pour réchauffer le cœur de ces familles qui ont perdu leur terre.

Après notre dernier voyage en Islande, mes parents décidèrent de m'envoyer à l'institut « To be the best ». Ils pensèrent que si je restais loin des changements, des déménagements à répétition je pourrai mieux réussir mes études. Ils pensèrent aussi, que si je ne changeais pas d'établissement tous les mois, cela me faciliterait mon intégration dans ma future classe et école. Cette séparation était vu comme une remise à zéro de la scolarité de leur fille. Cette séparation était vu comme un manque d'amour par elle.
❝ Magdalena Walker Oginski




«Magdalena est mon portrait tout craché ! Dès qu'elle veut quelque chose, elle fait tout pour l'obtenir ; même si cela l'oblige à utiliser ses poings et à faire souffrir la personne qui se touve en face d'elle. * rire * Heureusement pour les autres, elle sait aussi quand il faut s'arrêter. Enfin, j'espère dû moins, mais d'après ce que j'ai vu – et j'en ai vu des vertes et des pas mûrs avec elle – elle sait quand même se retenir. C'est une très bonne fille. » Isac - père de Magdalena.

« Mlle Oginski ? Je me souviens d'elle. Contrairement à beaucoup de ses autres camarades, elle est un très bon élément. C'était une élève très assidue et qui participait très bien en cours. La seule petite chose qu'on pouvait lui reprocher, c'était qu'elle était un peu trop refermée sur elle-même. Elle ne parlait quasiment jamais. Au début, je pensais même qu'elle était muette... Après, vue que cela remonte à tellement longtemps, que je ne me rappelle plus trop. Ce sont les seules choses que j'ai retenues d'elle. » M. Dupont - Professeur de français, France.

«Mag' ! C'te fille est géniale. Elle est aussi belle qu'intelligente. Quand elle est arrivée aux États-Unis, elle ressemblait à un petit chaton sans défense. Elle était trop mignonne. Après, à force de la connaître, j'ai rencontré son côté « religieux et droit » : Ouais, malgré le fait qu'elle soit mignonne, elle n'a toujours pas fait la rencontre du cigare à moustache et l'anguille n'est jamais entrée dans la caverne * rire et clin d’œil. *Quand j'essayais de lui présenter un garçon, elle ne voulait même pas en entendre parler et rougissait à chaque fois qu'un beau mec s'approchait d'elle. » Maria Martinez – amie de Magdalena, États-Unis

«Magdalena... Quand j'entends ce prénom, j'ai envie de pleurer. Je me souviendrai de cette fille toute ma vie. Quand j'ai découvert que j'étais lesbienne et amoureuse d'elle, j'ai pris mon courage à deux mains et je lui ai déclaré mon amour. À cette époque-là, je ne savais pas qu'elle était très religieuse et surtout, qu'elle était homophobe. Donc quand je lui ai avouée mes sentiments, elle s'est vengée en le hurlant dans tout le lycée et elle n'a pas arrêtée de me maltraité. Le pire, dans toute cette histoire, c'est que personne ne me croyait quand je disais qu'elle me battait entre les cours. Elle avait réussi à se mettre les enseignants dans ses poches grâce à ses bonnes notes et son air angélique...» Victime de Magdalena - Natsumie Fuyuka , Japon

«Quand on m'a présenté cette fiche, on m'avait dit de faire attention. Non pas qu'elle était folle ou quoi que ce soit de ce genre. On m'a juste prévenue qu'elle était pudique et rigide pour ce qui était du domaine du plaisir de la chair. Moi, en tant que grand séducteur, j'ai essayé de résoudre le mystère « Magdalena Oginski », mais je n'ai pas réussi. C'est une fille qui se respecte et qui respecte ses convictions. Une qualité que j'affectionne tout particulièrement, surtout chez les filles. J'espère seulement, qu'un jour, elle s'ouvrira à moi dans tous les sens du terme. » Ex-petit copain – William George, Australie

Âge; 16 ans
Nationalité; Polonaise
Orientation; Hétéro
Profession; Elève

ㅡ RP
Âge: 21ans
Pseudo: Dragibus
Comment as-tu découvert le forum ? Grâce à la fondatrice

ㅡ HRP
MessageSujet: Re: « Le diable essuie sa queue avec l’orgueil du pauvre. » • Magdalena W. Oginski Dim 28 Avr - 12:08


« TU ES VALIDE(E) ! »
Bienvenue et félicitation !
Magdalena. GFDEFRGT J'aime ce nom ** /PAN/ Bonne fiche - juste, souviens-toi que l'institut se nomme Falcone, et non To be the Best. :3 Tu es validée, et tu iras chez les APPESO !

Tu peux dès à présent courir dans les champs remplis de fleurs de Falcone. Mais avant, n'oublie pas de faire quelques trucs;
    ❖ Comme le Listing, afin de garder ton avatar.
    ❖ Faire ta demande de points, afin de mener ton groupe à la victoire !
    ❖ Tu dois également répertorier tes connaissances ici, pour bien montrer ta popularité. ; D
    ❖ Et si tu t'ennuies, rejoins-nous sur la grande chat box, au cas où si la petite te pose problème.

Bien, j'espère que ces liens te seront utiles. Des nouveautés vont certainement arriver avec le temps, il faut juste être patient ou bien passer un peu de temps dans le flood, ça peut être sympa également.

Bon rp et amuse-toi bien parmi-nous ! ♥

« Le diable essuie sa queue avec l’orgueil du pauvre. » • Magdalena W. Oginski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir
» [Résolu] Problème avec psg tv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PERSONNAGES :: QUI ÊTES VOUS ? :: Fiches validées Ϟ Welcome-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !