MARY ♕ PEU IMPORTE TON NOM, S'IL Y A LA PASSION                                                                                   
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

MARY ♕ PEU IMPORTE TON NOM, S'IL Y A LA PASSION

MessageSujet: MARY ♕ PEU IMPORTE TON NOM, S'IL Y A LA PASSION Dim 5 Mai - 23:03




« Hey, darling »

PRÉNOMS:
Mary Jane.
NOM:
Cohen
SURNOMS:
Maryjuana, haha
AGE:
17 ans

SITUATION:
Pansexuelle
ELLE A UN GOÛT DE.


Alors Mary, Mary chérie dis-moi oui oui oui, Mary chérie est épicée, Mary chérie est sucrée et salée, Mary chérie est tout. Chérie hésite pour mieux faire languir, tout comme chérie attaque sans prévenir. Chérie est belle et elle le sait, chérie en profite avec son attitude un peu rebelle. Chérie fait soupirer tout les garçons, qu'ils soient des génies ou des sombres cons. Chérie se fait aduler comme une reine et reste malgré tout sereine. Chérie aime se faire aimer et s'en fiche de se faire détester car elle continue à être le centre du monde. Chérie est délicate ; chérie est une friandise. Si Mary est une chérie qui a tout pour plaire, c'est pour vous faire misère. Et vous adorez ça, c'est pour ça que vous jouez diablement avec.

Alors elle fait tout ce qu’elle peut, elle est changeante, elle est charmante. Une véritable garce, comme on n'en faisait plus depuis longtemps. Pas de celles qui s'amusaient à simplement voler les copains des autres, mentir pour ses propres objectifs, ou s'acharner sur les petites proies bien trop simples, oh non. Mary est d'une classe de salope bien supérieure. Les vraies, les pures et dures comme elle disait. Celles qui réussissaient toujours par vous surprendre par leur imagination débordante dès qu'il s'agissait de sarcasmes ou d'humiliations. Et ca, c'était franchement jouissif. Mary, la garce qui méprise son prochain et l'abaisse au rang de sous merde. Elle se fait une joie de vous faire chanter pour n'importe quoi, pourvu que cela l'amuse. Vos petites cachotteries, elle les exposera au grand jour quand cela ne la fera plus rire, évidemment sous un jour peu reluisant pour un peu que vous la regardez de travers. Cynique au possible et sarcastique comme ce n'est pas permis, elle vous pervertirez une bonne sœur pour un peu que cela lui arrache un sourire lubrique.

▬ Elle souffre de nombreux troubles de l'esprit, majoritairement relatifs à l'égo et aux relations avec les autres, plus particulièrement à la perception que les autres ont d'elle. Elle est mythomane, narcissique, nymphomane, complétement auto-centrée, avec une forte tendance au délire érotomane. Elle a une propension aux fantasmes – sexuels ou affectifs – supérieure à la moyenne. Elle est instable affectivement, et il lui est, paradoxalement et en dépit de tout les symptômes énoncés ci-haut, impossible d'entretenir des relations saines et surtout durables dans la continuité. C'est une fille bien, elle vous considère seulement comme son chien.
Pauvres fous.

Mary est atteinte au sens psychiatrique du terme. Elle aime. Ou plutôt, elle fantasme désespérément sur tous les êtres qu’elle rencontre, tous, sans distinctions de genres et d’espèces. Elle aurait tendance à extrapoler à une vitesse fulgurante sur tous les objets de son affection. Ce n’est pas de l’amour, c’est du narcissisme, c’est un besoin continuel d’attention, c’est une folie douce. Elle veut que vous la vouliez. C’est désespérant mais elle n’y peut rien.

Elle est là, insatiable, constamment en mouvement, affligeante et touchante, moitié-moitié.
FLASH DELIRIUM

La haine ne fait qu'engendrer la haine, vos vengeances montaient graduellement et c'était ton tour de jouer. Coup après coup, vous deveniez plus exécrables, mais tu fut le premier à utiliser un pion pour parvenir à tes fins.

Ton séjour t'avais peut-être conduite à l'hôpital, mais tu avais eu le temps de faire la connaissance de le jeune Chloé, tu avais eu le temps de voir combien son frère était attaché à elle. Handicapée, tu t'étais bien sentie quelque peu compatissante, mais, les yeux voilés par la rage, tu ne tenais plus compte de ce futile détail. Ta haine franchit un nouveau palier, tu impliqua un tiers innocent.

Tu savais combien Chloé s'ennuyait, vissée à son fauteuil roulant, malgré les soins de son frère. C'est avec le masque de la bienveillance que tu lui proposa d'aller faire un tour. La journée était caniculaire, elle se montra d'abord réticente, avant d'accepter. La balade fut agréable, vous parliez de tout et de rien, sympathique chevalier servant, tu l'assis sur un banc public dans un parc désert à cause de la chaleur de ce jour. Tu partis chercher une boisson, fis mine d’aller chercher une boisson. Mais tu ne revins pas. Abandonnant la fragile enfant à son sort, tu t’éloigna de là, rentrant chez toi l’air de rien. Plus tard dans la soirée, tu le vois, marchant de long en large dans la rue, il avoir perdu quelque chose. Toi, en sécurité du haut de la fenêtre, tu l’interpelles, l’appelles Jam', usant du surnom utilisé par Chloé. Dans ta tour d’ivoire, tu te délectes de voir l’inquiétude grandir, de voir ses traits se figer quand il comprend. Tu perçois des insultes, des cris. Mais tu as déjà fermé la fenêtre.

La jeune demoiselle fut vraisemblablement hospitalisée, elle aussi. Une grosse insolation, rien de plus. Mais tu appliques la loi du Talion, œil pour œil, dent pour dent. Tu ne l’a pas revue depuis, sans doute son frère lui a-t-il interdit de te revoir, d’ailleurs, il n’est même pas sûr qu’elle ait pu en avoir envie. Après tout, pour te venger de ton propre envoi entre les murs bleu ciel, tu n’as pas hésité à mettre en danger la vie de la personne qui compte le plus pour lui. Malgré ce que tu voudrais croire, tu es bien pire que lui. Il ose au moins t’attaquer directement, il ne se cache pas, n’utilise pas de pions pour atteindre son but. Mais après tout, c’est au premier qui mettra l’autre échec et mat, tu ne recules devant rien, malgré tes adorables sourires.

MessageSujet: Re: MARY ♕ PEU IMPORTE TON NOM, S'IL Y A LA PASSION Lun 6 Mai - 13:25


« EQRGEQGEQG(E) ! »
GDGSHETHR TY THJRSHTHRSHTHSRTHJ TJH JYRJRSJ HJT RSJY. RHS ERY H YE THEHQE HETHEQHET HQET HTH QERHTQ RTHQTE HETQHTQQ : STUPRO !

hstrhtrshrthrhqethtrheq
    ❖ esthsettrhrshrt sethsettrs, rhrshthrshr.
    ❖ Rgsehtehjetheshsrtj gqergegrqe, rgqergethethethethqe !
    ❖ Fhsehtsetjyjrsjryjsrjrsyjrsjrys zqeg, eqyetuyjrsyjsyjtsj. ; D
    ❖ Ereytqztetrqhyq'y t(yqethyethyety-u gerhrsthjrsjryjs, ethqthe h y eth eqthqe ththq.

BREZHYGEQTHTethetqjteh qtj eq jrsejryj yr sjy rsy jsryjr syjjj sj srj drj dshtrshjryj, hgdshtyrjrtrsthwththt.

F thsrthtrshrstrshts! ♥
(Oui bon, j'ai perdu le nord avec cette fiche, quelques fautes, mais on s'en tape. MARYYYYYYYYYYYYYYYY )

MARY ♕ PEU IMPORTE TON NOM, S'IL Y A LA PASSION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pub : le grand n'importe quoi !!!!
» [Pièces jointes] Placer les fichiers joints n'importe où dans le post
» importe un pack de smiley
» Boutons BBcode je ne vois pas de n'importe quel navigateur
» Les pages de mon forum sont trop larges peu importe la police

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PERSONNAGES :: QUI ÊTES VOUS ? :: Fiches validées Ϟ Welcome-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !