❝ Llandro Adela. La conne amoureuse.                                                                                   
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

❝ Llandro Adela. La conne amoureuse.

MessageSujet: ❝ Llandro Adela. La conne amoureuse. Lun 6 Mai - 14:58


Mon professeur d'écriture m'avait dis un jour que le seul moyen d'amélioré mon écriture était de trouver un sujet que seul moi, et moi-même connaissait par cœur, ma vie. Mais j'ai pas eu envie, jusqu'à ce qu'il m'avoue que je pouvais juste faire trois lignes. Cool, c'est bien mieux. Ma vie se résume d'échec amoureux et d'ennui, une naissance un 20 janvier et de soleil méditerranéen. Une enfance presque banale, une belle-mère un peu trop collante et une mère extrêmement jalouse et impulsive... Mais je sais pas par où commencer. En gros, je suis née le 20 janvier, sérieusement, c'était presque le 21, en Haute-Corse. J'ai beau porter un nom très espagnol, mes deux parents sont français avec mon père d'origine espagnol. Ils avaient pas vraiment d'idée pour mon prénom, avouons-le et ils ont juste cherché quelques chose qui allait bien avec mon nom de famille. Au finale, Adela, c'est quand même mignon et ça sonne bien dans pas mal toutes les langues. Je vous parlerai pas vraiment de mes parents, parce qu'il n'y a rien à dire d'intéressant sur eux. Sérieux, ils m'ont eu à peine à leur 20 ans, ils sortaient toujours en me laissant avec une gardienne âgée de 16 ans, et ça, j'invente pas, c'est eux qui me l'ont raconté. C'était des petits jeunes qui avait voulu essayer sans condom, bande de cons. Mais merci grand-père de ne pas avoir donner d'argent pour des condoms, avec ça, je suis là, maintenant. Ils m'envoyaient soit chez leur parents soit il me laissait avec la gardienne qui avait bien plus l'étoffe d'une mère, but well. C'est quand je suis rentrée à l'école qu'ils ont commencés à prendre du sérieux. A partir de là, ils ont été des parents bien. Ils ont arrêtés de me donner tout ce que je voulais et ils étaient trop sérieux sur les devoirs. Moi, j'étais la gamine qu'on appréciait. J'étais vraiment mignonne, avec mes supers cheveux long châtains clair et mes petites crises d'enfant gâtée. En fait, non, je l'étais pas et en plus je ne comprenais rien à l'école. Et ça, ça dure encore maintenant.

'' Adela, Adela, Adela. '' Mon premier copain fut un désastre. Il était tellement con qu'il a fait la pire insulte de ma vie. Je venais de finir le premier chapitre d'un roman sur l'ordinateur, parce qu’encore une fois, je savais pas trop quoi faire du lundi au mercredi entre 22h et 2 heures du matin, enfin, n'entrons pas dans les détails, mais ce con, il dormait, et je dis bien au passé, et j'étais sur le point d'enregistrer les 3000 mots que je venais de faire. Imaginez-vous donc que monsieur, il a trouver ça drôle de débrancher la machine, le connard! Et il y en a eu d'autres après lui... Donc Frédéric. Il était celui avec qui je me sentais le mieux, il était vraiment drôle, aussi con que moi, avec ses blagues à la noix et ses moments de folies. C'était dans les temps où mes parents se sont séparés. On se comblait l'un l'autre, il était tout ce que je demandais à avoir, il était adorable. Et il est le dernier gars pour qui j'ai vraiment pleurer. J'étais impulsive, jalouse et quelques peu enfantine. Je détestais ses amies qui venaient nous déranger chez lui, je détestait les moments où il se masturbait devant du porno quand moi, j'étais à même pas deux mètres de lui nue, je détestais quand il me parlais de ses exs. J'étais rendue parano. Je n'était plus vraiment moi-même et comme toute chose, il y a une fin. Après lui avoir tout donner : mon temps, mon argent, mon aide, mon amour, tout, absolument tout.

'' Tu sais Adela, à soir je ne pourrais pas être à l'appartement, donc, si tu veux tu peux aller dormir chez ta mère''

Mais, je ne voulais pas aller chez ma mère. Je lui avait déjà dis que j'allais dormir chez lui. J'avais déjà sa clé, tout. Et comme une conne, je me suis rendue chez lui, de tout façon, il allait bien revenir de son travail à un certain moment donné. Et évidement, on connaît tous la suite, mais pas la fin. Et voilà, je l'ai surpris, avec une autre fille, plus niaise que moi et pourtant, elle était à un tout autre level que moi. Elle était crissement belle. C'est comme ça qu'il m'a quitté, rentrant son putain de pénis dans cette salope et la fourrant devant moi. Genre comme ça. Elle était là en train de se débattre parce qu'elle voulait pas faire ça devant moi, au moins elle avait du cœur, mais lui il continuait, moi j'étais pas capable de reculer, et la fille continuait à gémir, en le repoussant, encore et encore. Et cette nuit-là, j'ai passé ma nuit avec la fille avec qui mon copain m'avait trompé, à l’hôpital, tellement elle avait saignée. Elle était vierge. Je m'en veux.

En gros, j'ai pas grand chose à raconter. Après ça, cette fille-là, Amélie, c'est devenu ma meilleur amie. Avouez-le, c'est n'importe quoi. La première fois ou j'ai été saoul, c'est avec elle que j'ai fumée mon premier joint, et aussi, c'est avec elle que j'ai eu ma première relation avec une fille... C'est comme si c'était hier, mais c'est trop personnel pour être raconté. En tout cas, je peux juste dire que j'étais bien mouillé. Humpf. Enfin. Et après, la rumeur a couru. Les lesbiennes, les lesbiennes. Quoi. Ils sont vraiment des racistes en Corse, et dans toute la France aussi, tiens, tant qu'a y être. Ils arrêtaient pas. C'était chiant. Ma mère non plus, elle arrêtait pas. Et ma belle-mère, et bien, elle m'a embrasée sur le front, elle m'a conseiller une nouvelle école, un nouveau départ. Et c'est comme ça que je suis là, les gars. En gros, sans madame la belle-mère, on se serait pas connu, t'imagines! Et j'aurais pas volé ce sac à se petit con de 15 ans... Et ... Tu me redonnes mon joint là ?! Ça fait depuis que j'ai commencé le récit que j'ai pas prit une poff. _ Adela, 17 ans, étudiante à Falcone, buzée.

❝ Llandro Adela sostupid




ENAMOUR. Belle Adela. Silencieuse Adela. La fille qu'on déchire, la fille au cœur gros comme le ciel qui ne sait jamais à qui le donner, a qui le partager. Tu es une bête apprivoisable, habituée de se faire manipuler, habituée à se faire donner de tout bord tout coté. On ne te garde jamais, tendre Adela parce que tu ne donnes jamais rien d'intéressant. Tu es la pire des ennuis, à ne jamais dire grand chose, a ne jamais rien imposé dans tes relations amoureuses. Tu dis oui comme une enfant à tout, tu acceptes tes défaites trop facilement, tu ne te relèves jamais. Tu acceptes ce qui te tombes sur la tête, tu acceptes, tu supportes et tu ne fais pas grand chose pour changer l'univers autour de toi. Alors, ne soit pas triste qu'on ne profite que de toi. On dis t'aimer, n'aimer que toi, et tu y crois, tu y crois dur comme fer, offrant tout, du plus bénin cadeau à ton esprit tout entier. Tu trembles? Oui, tu devrais trembler, car on adore te faire frissonner, on adore te rendre jalouse, on adore vouloir te mettre à bout. On veut te briser, on te brise, mais tu acceptes, tu acceptes si facilement. Est ce que quand tu dis nous aimer, tu nous aimes vraiment? Où es-tu trop habitué à ce qu'on te laisse toujours de coté? Est-ce que l'univers autour de toi ne vaut plus rien à tes yeux, car tu sais très bien qu'il ne restera pas longtemps? Je sais que tu aimes, Adela, je sais à quel point tu es une fille remarquable Adela, avec tes talents innées, tes doigts de fée, tes écrits de reine. Je sais que tu aimes, que tu aimes tellement que tu ne veux jamais t’interposer. Tu ne veux pas forcer les personnes à rester près de toi si ils ne t'aiment plus, même si toi, tu pourrais leur donner ton corps et ton âme, car tu es une amoureuse, Adela, une amoureuse. Une amoureuse qui a comprise que le prince charmant n'existait pas. Une femme qui a compris que la vraie personne pour toi resterai avec toi, peu importe à quel point tu peux être ennuyante à ne jamais vouloir forcée les choses. Cette personne là saurait ce que tu veux, facilement, au premier coup d’œil, il prendrait les décisions pour toi, comblant les deux. Adela, c'est pas une enfant, c'est une femme. Une femme souriante, une femme avec de l'ambition. Elle est sociable, mais elle ne veut juste pas forcer les choses. Elle n'aime pas forcer ses envies, elle n'aime pas ça parce qu'elle veut rendre son amour le plus heureux au monde.

ENVIE.Logique Adela. Coquine Adela. Directe Adela. Si vous penser pouvoir la mener par le bout du doigt, alors détrompez-vous. Elle est pas conne au point de se jeter au dessus du pont pour vous. Elle est capable de reconnaître les personnes qui veulent d'elle comme son petit chien et rien d'autre. C'est pas compliqué, ceux là ne s'intéressent jamais vraiment à elle. Il font juste lui dire, Adela, tu es mon amie, sans jamais faire plus. Alors, Adela, elle les regarde, se lève, leur envoi un joli doigt d'honneur et s'en vas. Elle les rejoins, ses vrais amis, ceux en qui elle tient vraiment, ceux à qui elle lit ses écrits, car Adela, elle écrit comme une putain baise. Elle sait ce qu'elle fait et elle le fait bien. Elle le fait souvent et elle ne perd jamais la main. On la connaît Adela, comme celle qui aime, comme celle qui sourit, la joyeuse et énergique Adela. Celle qui s'en fous de se déshabillez devant vous, celle qui vous demande toujours de l'aider car elle est nulle à l'école, mais celle qui rends les phrases les plus moche en de merveilleux poèmes.Celle qui vous fout la chienne en mettant une fausse (ou une vraie, ça dépends) araignée dans vos strings et qui rit spontanément sans se retenir. Adela qui montre bien qui elle n'aime et qui elle n'aime pas. Même les insultes les plus horribles sortant de sa bouche en deviennent presque magique car ils sont si subtils que les grands cons les comprennent pas et les petites salopes tentent de les traduire. C'est la fille qui va les faire rager pour après leur tirer la langue et criser son camp. C'est la fille qui va venir vous rejoindre dans un coin en riant discrètement avec le sac de fourniture d'un de ses connards de dealer. Une foutue voleuse, celle-là. Une foutue voleuse qui se penche devant vous en cherchant dans sa mallette pour y sortir ses affaire. Et, même si vous lui mettez la main au cul, elle va juste rire avec vous et vous pognez la ceinture, en jouant le jeu. Mais ça, faut être du bon coté d'Adela, car c'est toujours profitable d'être de son bon coté. Parce qui sinon, attendez-vous a avoir du stuff de moins dans vos affaires.

Âge; 17 ans
Nationalité; Franço-espagnol, Corse.
Orientation; AIME.
Profession; Étudiante

ㅡ RP
Âge: 20 ans, ouaich.
Pseudo: Kiliam;;
Comment as-tu découvert le forum ? SKYPEUH 8D On m'a dit aller viens.

ㅡ HRP
MessageSujet: Re: ❝ Llandro Adela. La conne amoureuse. Lun 6 Mai - 18:39


« AHAH ! »
Bienvenue et félicitation !
J'ai bien aimé ta fiche. Nan mais sérieux. Je suis heureux. Baw, sinon, j'vais trainer longtemps, et te dire que tu vas chez les APPESO, mais je pourrais te dire que non, tu n'iras pas. J'ai le choiiiix môa, madâme.

Allez, allez, va faire fleurir ce petit personnage. Mais avant, n'oublie pas de faire quelques trucs;
    ❖ Comme le Listing, afin de garder ton avatar.
    ❖ Faire ta demande de points, afin de mener ton groupe à la victoire !
    ❖ Tu dois également répertorier tes connaissances ici, pour bien montrer ta popularité. ; D
    ❖ Et si tu t'ennuies, rejoins-nous sur la grande chat box, au cas où si la petite te pose problème.

Bien, j'espère que ces liens te seront utiles. Des nouveautés vont certainement arriver avec le temps, il faut juste être patient ou bien passer un peu de temps dans le flood, ça peut être sympa également.

Bon rp et amuse-toi bien parmi-nous ! ♥️

❝ Llandro Adela. La conne amoureuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» carte son qui déconne
» [Shadox] Lost Time, Outburst (w/ Yuuichi) et Tellement conne...
» Débit variable (surtout le soir et téléphone qui déconne)
» Bricolage, mettre un connecteur sur le cable d'alim bmw navigateur ou zumo 660 ?
» Problème de wifi avec bbox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PERSONNAGES :: QUI ÊTES VOUS ? :: Fiches validées Ϟ Welcome-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !