Money money money                                                                             
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

Money money money

MessageSujet: Money money money Mer 15 Mai - 16:51





Y'a erreur


Je crois




▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬



Un réveil à 7h le dimanche, ça fait mal quand même. Déjà que tu passais tes soirées à enchaîner révisions et petits boulots à la con... Et une fois de plus, tu t'étais jetée sur ce petit bout de papier qui pendouillait sur le panneau d'affichage de l'école. « Recherche étudiant pour entretenir le jardin. Paye discutable. » En dessous se trouvaient le numéro de téléphone, soigneusement écrit à la main, sur plusieurs petites banderoles.

Tu avais arraché le lot entier, mieux valait écarter toute rivalité. Et du coup, en quelques jours, la propriétaire du jardin t'avais rappelée pour savoir tes disponibilités. Samedi, impossible, t'avais déjà dégoté un petit salaire au black pour faire la plonge d'un bistrot paumé ; et le soir tu gardais les mômes d 'un couple trentenaire.

Bref, te voilà levée, les cheveux en pétard, des courbatures de partout, et des cernes comme crésus. Une toilette soignée réveilla ton teint rosé, et tes pupilles finirent enfin par se dilater. Une demie-heure de vélo plus tard, tu te retrouva face à face avec la maison de tes rêves. Piscine, jardin verdoyant, pas de voisins curieux, une belle tondeuse, un chien et … 300 m² environs d'espace. C'est des lumières plein les yeux que tu sonna une première fois au pavillon. Pas de réponses. Il te fallut bien 5 minutes pour remarquer l'affiche qui se trouvait à côté de la sonnette «  Sonnette en panne, rentrez directement » . Ah, des points en moins pour cette maison de rêve. Ils étaient marrants eux quand même... le portillon était verrouillé. Quelques galipettes et te voilà en haut de cette épreuve ; escalader une entrée en ode ninja, c'était fait.

C'est là que tu pris peur. A l'entrée on ne pouvait voir qu'une partie du jardin.. Mais en y pénétrant, on peut le voir s'étaler sur des mètres et des mètres derrière la maison. Ton menton se leva petit à petit, suivant les lignes de la bâtisse, un étage, deux étages, trois... quatre, et le toit.

- Mon dieu...

Au fond, tu espérais simplement que ce petit travail serait un pont pour te mener vers la route qui te permettrais de posséder ce genre de bien. Adieu les créanciers, terminé les dettes et huissiers... Bonjour la belle vie et le sunbathing.


.

MessageSujet: Re: Money money money Jeu 16 Mai - 14:51

Quiproquo
PRIVE ||| Lux Ainsworth


L'armée l'avoir formé à ne poser aucunes questions lorsqu'on lui donnait un ordre. Un simple chien bâtard qui exécute les ordres lorsqu'ils tombent. Certains soldats durant leurs services cherchent des moyens pour se penser à d'autres choses que la guerre et les morts, il faut dire que ce n'est pas simple. Certains se cherchent un jeu auquel jouer, d'autres se mettent au jardinage ou encore certains s’entraînent encore et toujours à tuer le plus de cibles possibles en un minimum de temps. Francesco avait tout essayé, mais ce n'était pas trop son genre non... Plutôt que de faire ce genre de choses, il apprit quelques autres choses après être sortit en boite avec quelques compagnons pendant une perm'. L'effet que font les mâles sur les femelles d'un certain âge. Elles n'hésitaient pas à lui donner quelques euros pour qu'il passe quelques instants avec elles, autant dire que c'était le jackpot et de fil en aiguille, il rencontra une personne très spéciale qui s'occupait de prestation très spéciales pour une certaine catégorie de personnes. Oui, les femmes qui ont plusieurs cartes bancaires avec de nombreux chiffres dans chacun d'eux.

Tout ceci était bien entendu très secret et ne s'ébruitait pas le moins du monde. Un cercle fermé ou les femmes comme les marchandises signent une sorte de contrat de confidentialité. Habituellement, les clientes ont leurs petits favoris, mais aujourd'hui, Francesco reçu un appel assez tôt en ce dimanche matin pour lui informer qu'une cliente assez spéciale désirait ses services. Le professeur de sport avait stipulé qu'il n'était libre que les week-end histoire que ça n'éveille pas les soupçons, ils pouvaient voir ça comme des aventures sur internet ou il les rencontraient sur des sites spécialisées ou des trucs du genre. L'homme se leva donc rapidement et prit une brève douche avant de se préparer en mettant comme qui dirait les habits du dimanche. Assez classe dans son costard cravate de bonne facture, il ne tarda pas à sortir de son appartement et prit sa voiture pour se rendre à l'adresse qu'on lui avait indiqué sur son iPhone. Il fit ronronner le moteur de sa voiture, s'alluma une clope et en voiture Simone. En quelques minutes il se retrouva devant une propriété... magnifique.

La voiture garée, il alla sonner au portillon et remarqua bien vite que personne ne répondait et pour cause, à côté ce trouver une petite affiche qui stipulait que la sonnette ne fonctionnait point et que c'était ouvert. Quelle personne saine d'esprit marquerait que sa maison est ouverte ? Lorsqu'il voulu forcer pour entrer, rien ne ce passa et il du se résoudre à passer par dessus. Avec souplesse et en un instant, il se retrouva de l'autre côté et tomba à côté d'une autre personne. « Oups excusez moi ! » Se redressant, il remarqua rapidement la demoiselle. Une demoiselle ! Une véritable ! Oui parce que bon, il y en avait qui s'appelaient ainsi, mais elles n'en avait que le titre, car à soixante ans, excusez moi, vous êtes une dame... Ou une Lady comme diraient certaines. Enfin bref, il mit un genoux au sol et attrapa délicatement la main de la demoiselle pour lui faire une bise main. « J'espère que je suis à l'heure mademoiselle Altério. » Charmant, il se redressa tout en tenant toujours la délicate main de la charmante. « Paolo pour vous servir. Merci de m'avoir choisis... Que puis-je pour vous ? » Oui, il n'utilisait pas le même prénom que dans la vie courante, sinon ce serait trop simple voyons !

MessageSujet: Re: Money money money Sam 18 Mai - 11:03





Y'a erreur


Je crois




▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬



Une voix masculine s'excusa derrière toi. En te retournant, tu pu confirmer l'évidence qu'il s'agissait bien d'un homme; un corps svelte qui paraissait musclé... du moins assez pour passer la tondeuse. Tu sourcilla lorsqu'il pris ta main et te renomma " Mademoiselle Altério " ... Y'avait erreur sur la personne là non ?

Qu'importait, c'était sûrement "l'homme de la maison". Celui qui faisait de la gonflette pour paraître bien, et qui ne se souvenait jamais du nom de ses domestiques. Celui-ci était toujours agenouillé devant toi, drôle façon de saluer. Assez drôle pour que tu t'interroge sur sa personnalité.

- Ben... oui je suppose que nous sommes tout les deux à l'heure

Il se redressa, décidément acharné à ne plus lâcher ta main. Paolo hein ? Ses origines étaient probablement la raison de son comportement quelque peu.. décalé. Tu fronça les sourcils tandis que ta main vint se poser sur celle de l'homme pour lui faire lacher prise. Tes bras vinrent ensuite se croiser sous ta poitrine, ton air étant quelque peu impatient.

- Et bien... Ce serait déjà un début de me dire ce que j'ai à faire

Une phrase lancée avec une bonne intention. Les bases tu les connaissais déjà, mais les clients aussi. Certains étaient tellement minutieux qu'ils te faisaient carrément un plan pour le bon déroulement de ta mission. Bref, vu l’apparence de l'homme, il devait probablement s'en ficher complètement que tu commences par tondre le gazon ou faire le potager... Mais bon dans le doute tu demandais quand même.


.

MessageSujet: Re: Money money money Sam 18 Mai - 11:52

Quiproquo
PRIVE ||| Lux Ainsworth


La jeune femme ne semblait point apprécier la façon dont il se présentait et qu'il prenait la main. C'était dans une certaine logique une chose normale pour Francesco quand il rencontrait pour la première fois sa cliente. Ou à bien y réfléchir, il le fait tout le temps avec ses clientes, que ce soit la première ou la dernière. Il était tout de même surpris que ce soit ce genre de jeune femme qui faisait appel à ses services. Elle était ravissante et pouvait bien draguer le premier homme qu'elle trouverait sans aucunes difficultés. Du moins, c'était son avis. A l'institut, elle serait un magnifique casse croûte pour certains... Mais il préféra ne pas y penser et garda ça dans un coin sombre, très sombre de sa tête.

L'homme réfléchit un petit instant lorsqu'elle lui demanda ce qu'elle devait faire pour commencer. Il eu un bug pendant un petit moment, c'était étrange comme tournure de phrase et l’intonation dans sa voix. Brève hésitation et il se reprend. Passant à ses côtés, il passa sa main au niveau de la taille de la charmante demoiselle et l'emmena vers les marches qui menaient vers la grande demeure. « Vous n'avez rien à faire voyons mademoiselle Altério. » à moins qu'elle voulait prendre elle même les choses en main, de toute manière, c'était elle qui décidait après tout. Elle avait l'argent... Elle décidait. Avec cette maison, elle devait avoir rapidement fait fortune... mais à bien y réfléchir, il se disait plutôt qu'elle devait être la fille d'un riche homme d'affaire.

Souriant, il était content. Pour une fois que la femme ne dépassait pas la trentaine, ça changeait. Ils arrivèrent finalement devant la porte au sommet des dizaines de marches qu'ils avaient grimpés et d'un mouvement rapide, il attira la belle vers lui pour la prendre dans ses bras et la bloqua contre le mur juste à côté de la porte. Il souffla dans le cou de la belle et lui susurra quelques mots. « Je n'ai point eu les références pour vos préférences... Aimeriez vous que nous batifolions dans votre magnifique piscine ? Ou encore un petit massage... sur la terrasse ? » Collé contre elle, il pouvait ressentir son rythme cardiaque accélérer.

MessageSujet: Re: Money money money Sam 25 Mai - 12:23





Y'a erreur


Je crois




▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬




" Mademoiselle Altério "

Cette fois-ci tu l'avais bien entendu. Pour la deuxième fois, l'homme t'appelait ainsi, créant derechef une expression suspicieuse sur tes joues rosies par le soleil. Il en avait profité pour t'enlacer comme l'aurait fait un aguicheur de la trentaine. Stupéfaite, tu le suivis, bouche bée. Y'avait-il erreur sur la personne ? Sur l'endroit ? Voire pire... sur le but de ta venue ? Plus les secondes passaient en sa compagnie, plus tu trouvais le personnage suspect et... terriblement tactile. Lorsqu'il t'indiqua que tu n'avais rien de spécial à faire avant de te plaquer contre le mur de la maison pour te chuchoter quelques mots bien spéciaux, ce fut la goutte d'eau pour toi. Tu posas tes deux mains sur le torse de l'inconnu avant de le pousser violemment pour le faire reculer. A ton tour tu pu sortir de cette position inconfortable et croisa les bras sous ta poitrine, le visage colérique.

- Mademoiselle Altério hein ? C'est comme ça que vous appelez toutes vos domestiques ? Tss

Tu tourna la tête tout en levant les yeux au ciel. Tu n'en revenais pas. Dans ta tête, les conclusions étaient tirées très vite, sans pour autant être justifiées.

- Quel couple de dérangés j'vous jure... Batifoler ?! Je ne gagne pas d'argent sale moi monsieur ! Si appeler des étudiantes pour leur demander de faire du jardinage est votre dernière solution pour sauter sur la première venue, croyez moi que vous serez vite dénoncés !

Tes joues virèrent au rouge. Tu ne pouvais pas retenir tes mots, quitte à faire valser ta paye du jour, mais tu ne perdais pas le nord pour autant.

- Maintenant, c'est soit vous me donnez un VRAI travail, avec la paye qui se doit, soit tout le quartier sera au courant de votre passion malsaine de couple barge !

Avec un peu de chance, ce taré prendrait peur et te payerais d'instinct pour ne pas l'ouvrir trop vite. Le chantage, ta vocation adorée.


.

MessageSujet: Re: Money money money Mer 29 Mai - 15:28

Quiproquo
PRIVE ||| Lux Ainsworth


Stupéfaction. Ce fur le mot qui lui revint en un instant lorsqu'elle le repoussa de ses deux mains. Quel était l’intérêt de le payer pour ne point en profiter ? Voulait-elle simplement de la compagnie comme une vieille dame pourrait demander ? Non, elle était trop jeune et se devait de s'amuser pleinement pendant ces quelques années qui allaient suivre ! Puis la suite le laissa... Dans le flou totale de ce qui était en train de ce passer. What the Fuck ? De quoi ? Couple ? Quel couple ? Il n'y en avait pas assurément ! Elle parlait d'étudiante... qui devait être elle... puis de jardinage... et encore de ce sauter une petite jeune. Il faut l'avouer, cette situation était assez drôle dans un sens... Mais pas pour Francesco qui comprenait petit à petit qu'il y avait une méprise sur les deux personnes. En fait... Oh my Gode ! Ils attendaient la même et seule personne... sauf que pour le moment, ils pensaient l'un et l'autre que la dite personne c'était celle qui était en face d'eux. « Oh bordel... » Oui, il ne pouvait rien sentir de plus philosophique pour le moment.

Quelle méprise ! Il venait de faire des pseudo avances à une étudiante... Par pitié, qu'elle ne soit pas de l'institut sinon il pourrait avoir quelques soucis. Avant qu'il ne puisse commencer à parler, la porte d'entrée s'ouvrit non loin d'eux. Une femme, d'un certain âge sortit et fut surprise de voir deux personnes devant sa porte et ne tarda pas à prendre la parole. « Oh... excusez moi, je ne vous avez pas entendu ! Mr Paolo, veuillez entrer s'il vous plaît, je suis à vous dans un instant. » Silencieux, il lança un regard à la jeune femme et entra tout en saluant comme il se devait la femme qui avait fait appel à ses services. Quelques minutes plus tard, la belle rentra dans la maison et l'homme s'occupa d'elle comme désiré. Pas besoin d'entrer dans les détails, mais lorsqu'il fut payé – cette fois ci il avait demandé à être payé sur place en liquide – car il avait plus de sous sur lui et avait besoin de faire quelques achats, il se rhabilla et sortit.

A l'extérieur, il y avait encore la jeune femme aux cheveux magnifiques qui s'occupait du jardin avec une motivation débordante. La promesse de gagner quelques sous était toujours motivante il fallait bien l'avouer. S'allumant une clope, il se rapprocha d'elle. « Yosh ! » Un petit mot pour signaler sa présence, histoire de pas trop lui faire peur non plus ! « Je crois qu'il y a eu un malentendu tout à l'heure, alors désolé hein ! » Oui, mieux valait en discuter et mettre les choses à plat, histoire qu'elle ne pense pas qu'il voulait vraiment s'occuper d'elle. Quoi que... Enfin bref, il poussa cette idée dans un coin de sa tête et se mit à sourire. « C'est pas trop dur ? C'est plutôt pas mal de boulot pour toi... » Ouai, il la dérangeait sûrement, mais bon, il faisait la discutions si facilement ! Il pourrait l'aider hein, mais pas pour le moment, il avait encore les jambes qui tremblaient un peu fallait dire.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Money money money

Money money money

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ROME :: Le strade :: VIEUX QUARTIERS-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !