Ceci est son dernier message | All Appeso.                                                                                   
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

Ceci est son dernier message | All Appeso.

Invité
MessageSujet: Ceci est son dernier message | All Appeso. Ven 17 Mai - 15:42




Ça ne va pas.

Deux semaines.
Deux semaines entières où Liam n'a fait que réfléchir, sans sortir, sans draguer, sans même côtoyer ses collègues. Intense réflexion et pas le temps pour la conversation. Même Mamie Germaine n'a pas eu le plaisir de le voir à la réfectoire, ni même de l'apercevoir tant cet homme évitait Falcone comme la peste. La raison ? Elle est simple ; monsieur n'était pas satisfait. Il n'était pas satisfait de ce monde injuste et cruel dans lequel ses élèves se trouvaient.
C'était décidément injuste.

Cette école devrait les aider, les soutenir et non les enfoncer pour mieux leur rappeler qu'ils viennent d'un milieu de merde et par conséquent ; ils sont eux-mêmes de la merde. Mais à quoi bon, si Liam parlait, exprimait ça aux médias, Cerrucci n'allait avoir aucun mal a soudoyer la presse ou bien même les témoins, juste parce que cet homme n'était définitivement pas quelqu'un de bon.
Juste un pourri en tête d'une école.

Alors c'est pour ça que, à quatorze heures de l'après-midi et pire ; un samedi, que Liam convoqua ses élèves. Juste pour toucher quelques mots, trop épuisé mentalement pour se dévouer à l'idée d'aller les voir un par un afin de leur expliquer la situation. Ainsi, il se trouva juste sous le magnifique tableau d'un cerf fier et noble, peint par un artiste inconnu, mais installé dans le couloir des quartiers appeso.
Des putains de sous-sols.

« Bien le bonjour. » Sa voix n'était plus égayée ou bien affective, juste ... Morose. « Si je vous ais réunis aujourd'hui, c'est pour vous vous faire comprendre une chose capitale, bien que je pense que vous l'ayez vite compris. »

Et son regard s'aventura sur les divers minois qui se présentent devant lui. Des élèves, que des élèves. Des jeunes gens qui ont encore un avenir, mais rester comme ils sont maintenant ne va pas leur servir à grand chose. Malheureusement, O'Neil ne pouvait rien y faire. Et ça, malgré toute sa bonne volonté.

« Ici, c'est la jungle. La nature, la forêt, comme vous voulez. Nous avons les faucons, les corbeaux et les loups. Notre classe possède le blason du cerf. Un cerf que les loups chassent, que les corbeaux dépècent et que les faucons désossent pour faire leur nid. » Et malgré tout, ça l'énervait, parce que c'était que la stricte vérité. Ils sont juste bons à se faire bouffer ... Sauf que. « Mais ils oublient tous que le cerf est le prince de la forêt. Parce qu'il connait la forêt comme sa poche, qu'il sait où aller pour fuir et mener ses prédateurs dans des pièges foutues par les chasseurs. C'est une bestiole intelligente et maligne, qui a juste compris comment le monde fonctionne. »


Pas besoin de faire un dessin. Faucon, Veleno. Loup, Icidio. Corbeau, Stupro. Chasseur, Blow. Sauf que parmi les chasseurs, il y en a juste un seul - ou deux - qui commence à en avoir marre de devoir toujours répéter le même cercle. Cependant, ce n'est pas à lui de devoir veiller sur eux, ce n'est pas à lui de faire en sorte qu'ils survivent. Parce qu'il ne sera pas là éternellement et que même s'il adore ses élèves, ils doivent se décider à prendre la tête.

« Rester fidèle à ses principes, c'est bien. Mais les préserver, c'est mieux. Et ce n'est pas en servant de carpettes que vous allez rester indemne. N'hésitez plus, soyez rusés et mieux ; ne vous laissez plus aller. Pendant que vous, vous vous faites petits, eux, ils veulent vous piétiner, parce qu'ils se croient au-dessus de nous. » Il tapota le tableau, pour attirer l'attention de ses élèves. « Vous êtes aussi intelligents et meilleurs qu'eux, restez juste modeste et prudent. Se défendre, ce n'est pas interdit. Alors, défendez-vous, c'est tout ce que je vous demande. »

Il se sent comme face à un groupe de rebelle qui veulent le changement. En espérant que ce discours ne soit pas sorti en vain, qu'ils comprennent que Liam ne sera pas tout le temps là et qu'ils doivent impérativement redoubler d'efforts pour ne pas s'écraser éternellement face aux autres. Pitié, faites qu'il ne parle pas dans le vent.

© Codes par Oxymore.
MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Ven 17 Mai - 18:26





Heather se sentait révolutionnaire.

Elle ne s'était pas attendue à ça, elle. Pas là, pas tout de suite, pas maintenant. Mais ainsi était les événements: Leur professeur, Liam O'Neil, tentait de les réveiller un peu. Ça faisait plaisir à voir comme à entendre. Dans leur salle de classe - un sous sol, preuve de l'importance qu'on attachait aux appesos -, tous s'y étaient vus convoqués.

Heather avait demeuré impassible durant tous le discours, sauf à sa toute fin, où ses joues avaient doucement rougies d'émotions. Jamais elle n'avait quitté des yeux Liam qui s'était démené pour leurs petits fessiers. Lorsqu'il n'y avait plus que le silence, elle reprit doucement ses esprits. Une grande émotive, cette petite gosse sans voix.

Elle réfléchit. Et comme à chaque fois qu'elle réfléchissait, elle joua avec l'une de ses mèches de cheveux. La justice s’apprêtait à rendre le jugement... Comment allait-elle procéder ? Leur professeur avait raison: Les appesos devait s'activer, car personne n'allait le faire à leur place.

Alors quel stratagème user ? Quel plan mettre en place pour annoncer dignement cette petite rébellion qui, peut être, ne s’avérerait pas si infime ? Comme elle l'avait si bien fait pendant toutes ces années d'existences, Heather Ashley saisit son crayon.

Elle écrit, puis gomma, et re-écrit au dessus.
Ce " Je consens au fait que... " paraissait trop cérémonial. Et ça ne rendait pas assez bien, alors recommença à nouveau. Elle rougit: Elle se sentait toute timide face à cette nouveauté.

Plus question de perdre face aux autres groupes. - Entre deux phrases, elle sourit - Vous voulez que l'on ait notre indépendance, mais pour cette fois, juste pour cette fois, c'est possible de marquer le coup avec votre aide ?

Restait-il a trouver un plan.


Heather écrit en ❝ #4a4a4d
MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Ven 17 Mai - 19:55



L
es marches défilaient devant les yeux de la brunette, tandis que de ses pas, elle foulait le chemin menant aux quartiers des Appesos. Le système de l’école l’avait toujours quelques peu impressionné : elle trouvait cela étrange que les élèves tiennent autant à ce système de point. Elle avait bien un côté compétitif, mais curieusement les points ne l’avaient jamais intéressée. Elle se contentait d’essayer de ne pas en faire perdre à son groupe, c’était tout. Si vous voulez mon avis, elle est un peu trop flemmarde pour cela. Mais sans doute que le discours de Liam allait lui faire changer d’avis ; c’était une sorte de défi, finalement. Et les défis, elle adorait cela.

Quelques personnes étaient déjà là, sans pour autant qu’il y en ait assez pour qu’elle se dise qu’elle était en retard. Elle s’avança lentement en prenant garde de ne gêner personne, s’assit, puis observa le professeur. Les autres élèves étaient apparemment arrivés, il commença alors. « Si je vous ais réunis aujourd'hui, c'est pour vous vous faire comprendre une chose capitale, bien que je pense que vous l'ayez vite compris. » Croisant les bras sur sa poitrine, elle avança légèrement sur sa chaise, faisant visiblement preuve de curiosité. Charlie ne put retenir un léger sourire devant la comparaison qu’il avait fait entre Falcone et une forêt. C’est tout à fait ça.

A la fin de son petit discours, Charlie se sentait prête à faire n’importe quoi –du moment, évidemment, qu’elle était presque certaine qu’elle pourrait s’enfuir avant que quoi que ce soit ne dégénère. L’australienne était tout à fait d’accord avec le professeur. Il fallait se bouger le cul. C’est alors que la petite muette, Heather, leva sa pancarte. Vous voulez que l'on ait notre indépendance, mais pour cette fois, juste pour cette fois, c'est possible de marquer le coup avec votre aide ? Elle la regarda, un sourire en coin, comme fière de l’idée qu’elle venait de proposer. Oui, ce serait pas mal que notre prof fasse un coup avec nous... « Je serais partante. Ça prouverait le fort esprit collectif qui existe chez les Appeso. »






Pensées
« darkcyan »
MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Ven 17 Mai - 22:07





Notre professeur principal nous a tous réunis dans notre salle. Pour un discours. J'ai hâte d'y être, je pense qu'il va dire des choses qui nous seront utiles, par rapport au groupe. J'ai vraiment du mal à m'y faire, ce système est bizarre, et en plus, le groupe dans lequel je suis est celui qui se prend tout, d'après ce qu'on m'a dit. Pourtant il est bien ce groupe. Bref, je ne comprends pas tout. Après, à voire comment sera le discours.

Je suis les autres dans la salle et prends place. Tout le monde l'écoute attentivement. En même temps, de tout ce qu'il dit, ça semble très vrai. Et son "bonjour" n'indiquait rien de super joyeux non plus. En tout cas, de ce que j'ai pu voir, c'est vraiment l'injustice envers nous. En tout cas, son discours illustre bien, et on ne peut qu'avoir envie de réagir. J'écoute le reste du discours. Se défendre. Oui on me l'a déjà dit. Pour l'instant je croise que des gens cool... Mais bon, tellement de personnes m'ont dit ça que je préfère faire attention, en effet.

Lorsqu'il finit de parler, une fille lève un carnet, je crois que c'est un carnet, ou un truc pour écrire. C'est une bonne idée ce qu'elle vient d'écrire. Charlie réagit aussi. Il faut trouver une idée du coup à faire aussi, et ça, je n'en ai aucune idée.

« Je suis pour aussi ! On a l'avantage de la surprise aussi non ? »


MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Dim 19 Mai - 16:18



FEAT APPESOS

»
4 ans. Cela faisait 4 ans maintenant que Rin était arrivé à Fealcon, et chez les Appeso. 4 ans que ce « clan » en bavait chaque jours, que chacun des élèves étaient traités comme des chiens, comme des moins que rien. Rin avait aidé, avait subit. Comme bon nombre des Cerfs. Pourtant, tout le monde est égal. Mais ça, les autres ne le comprennent Les Appeso, ce sont les reclus de la société. Les pauvres. Ceux qui doivent être méprisés. Ceux qui SONT méprisés. Rin essaie encore et toujours de se montrer fort, mais même avec la volonté la plus totale, c'est dur. Très dur. Mais il ne baisse pas les bras. Parce qu'il a un devoir : celui d'être aux côtés des « siens », de les aider, de ne pas les laisser tomber. Et actuellement, ils devaient rester soudés. Leur professeur principal les avait d'ailleurs tous convoqués, un samedi, à 14 heure, pour faire une sorte de « mise au point ». Rin ne pouvait pas rater cette réunion. Car s'il rassemblait tout le monde, c'est qu'il y avait quelque chose.

Le jeune homme roux se dirigeait donc vers les sous-sols. Oui, vers les sous-sols, Leur espace. Les autres « clans », eux, n'y étaient pas. Preuve que les Cerfs étaient considérés comme il ne sait quoi, que ce soit par les autres élèves ou encore par le directeur. Pourquoi donc accepter les « pauvres », si c'est pour les rabaisser à ce point ? Prend-t-il un plaisir sadique à le faire ? Ces questions taraudaient le jeune homme. Mais il gardait le sourire malgré tout. Fort, il devait se montrer fort. Rien que pour donner du courage aux nouveaux Appesos. Ce n'était pas toujours simple, il se l'avouait et l'avouait souvent aux autres.

Arrivé dans la salle dans laquelle le professeur les avait convoqués, il alla s'installer à une table vide. Beaucoup d'élèves étaient déjà présents, et étaient d'une oreille attentive.

Liam, devant le tableau, prit la parole. Rin l'écouta attentivement, ses fins sourcils froncés sur ses yeux bleus. L'homme avait l'air morose, avait l'air d'en avoir marre. Il y avait de quoi. Lorsqu'il compara l'établissement à une forêt, Rin se dit qu'il visait juste : ils se trouvaient au plein cœur de cette immense entité vivante, et étaient entourés de ses prédateurs, qui n'attendaient que ça : le moment opportun pour frapper. Plus fort encore et encore. Mais il avait aussi raison sur un autre point -en fait sur tous les points qu'il citait- : le cerf, qui est leur emblème, est le prince de la forêt, et sait parfaitement comment fonctionne la forêt. Eux sont les cerfs, et savent comment fonctionne Fealcon. Ils savent comment déjouer les ruses des uns et des autres, comment échapper à leurs prédateurs. Il fallait juste qu'ils se montrent plus malins et intelligents qu'eux. Et le rouquin savait pertinemment qu'ils l'étaient. Oui, il fallait se défendre. Dans tous les sens : par principe, et pour garder aussi ne serait-ce que la plus petite parcelle de dignité qui leur reste.

Une jeune fille leva une pancarte ou il ne sait quoi – et il ne voyait pas son visage de là où il était, donc il ne pouvait pas voir qui la levait-, qui disait :

« Plus question de perdre face aux autres groupes. Vous voulez que l'on ait notre indépendance, mais pour cette fois, juste pour cette fois, c'est possible de marquer le coup avec votre aide ? »

Des voix s'élevèrent, toutes d'accord avec ce qu'elle disait. Rin, lui, se leva, et se mit à un endroit de façon à ce que tout le monde puisse le voir.

« Je suis pour également. Il faut qu'on arrête de les laisser nous humilier, qu'on arrête de nous faire avoir par ces abrutis qui ne sont que les chiens du directeur -excusez moi, mais c'est ce que je pense, et beaucoup de personne ici savent que je n'ai pas ma langue dans ma poche, quand j'ai quelque chose à dire je le dis!- et qu'on leur montre que nous ne sommes pas des moins que rien, que nous sommes pas des tapis que lesquels ils peuvent marcher à leur convenance. Mais pour cela, on a besoin de vous professeur. Car sans vous, ça ne sera pas la même chose. On a besoin de vous et de votre aide. Et on a besoin d'être tous solidaires. »

Il sourit, tremblant légèrement. Il avait tout de même légèrement peur, mais il fallait aller de l'avant.



© NENESS & BANG (POUR LE CODE DU GIF À GAUCHE DU TEXTE)

MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Dim 19 Mai - 17:05


Convocation des Appesos, un samedi à quatorze heures. De quoi attirer la curiosité des concernés. Ou juste agacer ceux qui avaient quelque chose de prévu. Pour être honnête, Srebrenka n’était ni de l’un ni de l’autre. Peut-être un peu ennuyée, si peu amoureuse de ces moments où il fallait rester assis, à écouter sagement on-ne-sait quel sermon, pour telle ou telle raison. Car c’était ce qu’elle supposait en cet instant. Surement leur professeur avait-il quelque chose à leur reprocher, le tout ressemblant presque à une réunion extraordinaire pour leur botter le cul. Quoi que. Non, leur professeur principal n’était pas ainsi. Elle le supposait du moins. A ses yeux, monsieur O’Neil, quoi que peut-être un peu trop inquiet pour ses élèves, était quelqu’un de bien. Du moins, c’était ainsi qu’elle le voyait, n’ayant au fond jamais vraiment cherché à en savoir plus, malgré ses déjà trois au sein de Falcone.

Suivant les autres dévalant déjà les escaliers, mains enfoncées dans les poches de son jean, la Serbe ne tarda pas à atteindre le lieu de rendez-vous. L’air un peu trop nonchalant qui peignait son minois présentement était trompeur. Autant le dire, elle avait l’air de n’en avoir absolument rien à faire de ce qu’il allait bien pouvoir leur dire. Quelque chose qui n’était pas du tout à son honneur, pour être honnête. Cependant, le tout changea vaguement à mesure que leur professeur parlait. D’autant plus que son air n’avait rien de bien rassurant. Oh, pour le coup, elle était presque inquiète, tiens. Car oui, sous ses airs de n’en avoir rien à faire, elle n’était pas si égoïste, non. Juste suffisamment pour éviter de trop se prendre la tête, peut-être.

Son image était plutôt bien trouvée. Cependant, elle n’était pas exactement du même avis que lui. En général, dans la jungle, c’était la loi du plus fort, et pas autre chose. Du moins, c’était ainsi qu’elle avait toujours conçu la chose. Pas suffisamment bornée pour être incapable de changer sa façon de voir les choses, elle restait malgré tout sceptique. Cela dit, elle devait bien avouer que tout ça faisait chaud au cœur, même si au fond, elle ne s’était jamais sentie à sa place, ici. La raison lui échappait. Peut-être parce qu’elle ne s’était jamais comporté comme elle l’aurait vraiment voulu, depuis qu’elle était ici. Quelque peu aveuglée par cette promesse qui au bout du compte n’en valait pas la peine. Sauf que ce n’était pas le moment de se remettre en question. Mais plutôt de penser aux autres, pour une fois. Il fallait être stupide pour ne pas s’en rendre compte. Ils étaient traités comme des moins que rien, et jusque-là, elle n’en avait vu que très peu se rebeller réellement. Cela lui était arrivé aussi, et en y repensant, elle avait presque honte de n’avoir pas réagi. Non pas que son estime d’elle-même en avait pâtit, ça non. La demoiselle croyait en elle, quoi qu’il arrive, même si ces derniers temps, quelques doutes avaient fait leur chemin dans ses pensées. Simplement… Elle n’avait jamais fait preuve jusque-là d’autant de lâcheté et d’idiotie… Et elle regrettait.

Silencieuse toujours, elle observa alors les réactions des gens, sourcils légèrement haussés. Ceux qui jusque-là avaient réagi semblaient très motivés, portés par ce que leur professeur tentait de leur faire comprendre. Oui, il fallait se bouger, ou les choses allaient ne faire qu’empirer. Seulement, il y avait toujours quelque chose qui la chiffonnait. Même lorsque ce type, Rin quelque chose –merci sa merveilleuse mémoire- prit la parole, elle restait un peu sceptique. Pas qu’elle ne croyait pas en eux, ce n’était pas le souci. Pas exactement. D’autant plus que cela avait quelque chose de presque irréaliste. Un soudain parfum de rébellion parmi les opprimés. On pourrait presque en faire un film.

Se raclant finalement la gorge, l’ukrainienne se redressa, remontant vaguement les manches de son pull bien trop large. Jouant avec l’une de ses bagues, elle prit la parole : « Je suis d’avis qu’il faut se réveiller un peu et réagir, arrêter de subir. » Un autre soupir, elle paraissait embêtée. « Seulement, avant de vouloir se venger et leur faire la guerre, il faudrait peut-être déjà arrêter de penser comme eux… ? » Elle n’était pas forcément très douée avec les mots. Habituée à mal se faire comprendre, aussi. Alors, embarrassée, un peu, elle se leva, mains toujours dans les poches, tentant de conserver un semblant de nonchalance. « Je ne dis pas que c’est le cas de tout le monde, mais. A force de se faire traiter comme de la merde, on finit par le penser, hm ? On ne peut pas vraiment gagner si on se pense perdant. »

Autant dire que ce n’était pas très clair, et qu’elle avait l’impression de dire des conneries. Qu’ils ne l’apprécient ou pas, elle n’était pas certaine de s’en soucier. Peut-être u peu, elle aimait avoir des amis, mais. Ca la chiffonnait, en fait. Ceux qui s’étaient manifestaient semblaient sûrs d’eux. Mais les autres ? « Ce que j’essaie de dire c’est qu’avant d’agir. Est-ce que tout le monde est prêt à ne plus se laisser faire ? Pas que je veuille cassez le fun, mais. Leur tenir tête pourrait nous apporter d’autres ennuis. » Ce n’était pas encourageant. « Mais il falloir qu’on se rebelle. Juste se rendre vraiment compte que ce ne sera pas une partie de plaisir. » Puis elle s’appuya contre le mur, l’air encore plus embêté qu’au début.
MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Dim 19 Mai - 17:31





Bambi pas content ?


Wesh




▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬



Un léger soupir s'émana de tes lèvres, faisant virevolter une mèche le long de ta joue. On venait de te chopper par le bras en te demandant d'assister au discours du prof princ'
C'est pas comme si tu n'en avais pas envie, mais tu n'en voyais pas l'intérêt. Si c'était encore pour nous dire que les velenos avaient réussi tel ou tel concours ou que les icidios avaient tout fait péter dans l'aile ouest... c'était pas la peine.

Quelque minutes plus tard, tu pris donc place sur une chaise libre. La salle se remplit petit à petit avant que Liam commence son speech. Ton regard se posa sur les mains fragiles qui soulevèrent le carnet. Heather ? Un sourire se dessina sur tes lèvres.. au final tes efforts de ta précédente rencontre avec elle seront gâchés aujourd'hui.

Tout du long, tu vis un professeur agacé, énervé, frustré de sa situation. Se sentait-il coupable pour son groupe ? Y'avait pas vraiment de quoi l'être pourtant... Ok vous étiez les sous merdes du bahut, ok parfois ça pouvait être pénible.. mais cela faisait votre force, vous les appesos, les mal-aimés, vous n'avez besoin de rien si ce n'est de votre unique personne. C'est pour cela que tu ne comptait sur personne, pas même ce groupe futile. Ce ne serait pas eux qui te ferait monter les échelons, non, il faut voir plus loin des fois. Liam parlait beaucoup pour un prof, c'était rare. Comme s'il tentait de réconforter les plus faibles, mais son discours ne te touchait pas, tu étais assez ancrée des tes propres idéaux pour ne pas en démordre. Il parlait de défense, et cela te faisait légèrement sourire.

Deux rangs devant, une autre rosette avait élevé le ton en dernier. Dans le fond elle n'avait pas tort, mais tu ne te sentais toujours pas concernée. Si les autres groupes étaient les chasseurs, ils ne se retournaient jamais pour surveiller leurs arrières, et c'est ce qui causerait leur perte.

-Pour ça je suis d'accord, la meilleure défense reste encore l'attaque

Tu avais croisé tes bras, comme intriguée de savoir comment allaient réagir tout ces petit "camarades" dont tu ne connaissais pas un nom, ah si, sauf cette Heather.


.

MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Mer 22 Mai - 18:06



TU VOIS, QUAND TU FERMES LES YEUX
ET QUE TU DÉSIRES UN TRUC TRÈS FORT.
EH BAH, DIEU, C'EST LE MEC QUI EN A RIEN À FOUTRE.





Virgin suicide




Et Roxanne posait pour la première les pieds chez les appesos.
Tu es finalement tombée bas. Littéralement. Au premier sens du terme. Les sous-sol des Appesos. Surement l'endroit le plus désolant au monde. Tu pourrais croire qu'il reste quelque chose, n'importe quoi, mais c'est comme si tout avait été détruit. Tu marches dans la pénombre, dans cette douce noirceur et tu chantes dans ta tête comme pour te donner du courage, pour ne pas avoir peur. Tu t'armes alors d'une serpillières et produits ménagers en tout genre. Si personne ne faisait d'efforts, elle en ferait. Elle ne pouvait évidemment pas vivre dans un pareille taudis.

Nausées. Elles étaient tellement désagréables. Insupportables. Roxanne détestait ça. Elle détestait tout cela. Toutes ces choses. Comment pouvaient-on les supporter ? Elle était au bord de la syncope, mais elle continuait. Astiquer. Nettoyer. Dépoussiérer. Rincer. Ranger. Et tant d’autres verbes de la catégorie ménage remplit la matinée de Roxanne chez les appesos. Evidemment, il fallait que tout soit absolument parfait pour Mademoiselle. Plus d’une fois en récurant, Roxanne avait pensé que si Falcone devait avoir l’air aussi étincelant c’était pour cacher la noirceur et la répugnance de celle qui y régnait. La rouquine terminait déjà les chambres avant de s'attaquer aux autres pièces, malheureusement, Mr O'Neil avait donné rendez-vous à tous les appesos. Bien que tu ne comprenais pas encore à quoi tu servirais.

▬ Pour ça je suis d'accord, la meilleure défense reste encore l'attaque.

Tu te stoppes nette et tu regardes juste un instant dans cette direction. Les appesos s'entretenaient comme s'il ne résidait ici aucune once d'humanité. Cette humanité ci est noire, bien plus noire que toutes celles que tu as pu croiser dans ton humble existence paradisiaque de petite fille modèle. Etait-ce véritablement de l'humanité que tu voyais là ? Non, rien de tel. Aucun individu n'aurait pu faire ça. Ce ne sont que des monstres. Pourtant. Pourtant.. La chaleur de sa main te sembles si réelle, tes muscles se contractant sous chaque pas devraient te prouver que c'est bien vrai tout ça, que tu dois te ressaisir et dire quelque chose, n'importe quoi. Il est vrai que les appesos étaient mal traités.

▬ Je pense que la Bible a une meilleure réponse sur la situation, si je puis m'y permettre. Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Ah. Oui. C'est utile ça dis moi.
Tu avances une table près du canapé et pose dessus une nappe que tu venais de fraichement achetée et qui maintenant rend cette table moins nue qu'elle ne l'était. Plus loin, tu retires tes gants en latex, et déposes ton seau. Le nez pincé, tu poursuivais.

▬ De plus, si vous ne vous teniez pas aussi mal, il n'y aurait pas de problème.

Tu soupires, regardes autour de toi. Tu ne vois rien d'autre que cette vieille enclos recouvert de poussière et infesté par les rats probablement. Puis ton regard embrassa l'assemblée en remettant droit son chignon.




MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Dim 26 Mai - 17:37



M
ais pour qui elle se prenait, celle-là ?

Charlie avait été heureuse de constater que la plupart des Appesos étaient du même avis que leur professeur. Ils lui donnaient du baume au cœur. Même si certains avaient des doutes sur leurs actes futurs, ils démontraient une certaine envie. Rin avait débuté un discours qui témoignait de son envie. Srebenka avait émis des doutes, mais pourtant, elle avait l’air bien résolue pour se venger. « Je suis d’avis qu’il faut se réveiller un peu et réagir, arrêter de subir. ». Charlie haussa la tête. « Mais il falloir qu’on se rebelle. Juste se rendre vraiment compte que ce ne sera pas une partie de plaisir. » Elle se leva, se mettant en face d'elle en lui souriant gentiment. « Tu n'es pas obligée de mettre les pieds dans le plat. Enfin, on peut certainement trouver un plan qui ne nécessitera pas tous les Appesos sur le terrain, comme on dit dans les films d'action. » De même, Lux avait réagi favorablement à la proposition d’ O’Neil.


Tout semblait alors se tracer ; les Appesos allaient se venger, il ne manquait plus que l’idée parfaite. Une idée qui si possible, ne les ferait pas soupçonner. « Je pense que la Bible a une meilleure réponse sur la situation, si je puis m'y permettre. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Charlie s’était tournée vers la nouvelle arrivée. … Quoi ? La néo-zélandaise ne croyait en aucune trace divine. Elle se disait que si quelqu’un de la puissance d’un éventuel Dieu existait, il ne leur aurait pas fait subir toutes ces épreuves. Ou sinon, pourquoi eux ? Qu’avaient-ils fait, à part survire comme ils le pouvaient ? Et voilà qu’elle en remettait une couche. « De plus, si vous ne vous teniez pas aussi mal, il n'y aurait pas de problème. » C’est à ce moment que Charlie ne put se retenir, pas même une seconde de plus. « Mais pour qui tu te prends, toi ? Pour une princesse ? Non mais je rêve. »

Elle n’en revenait décidément pas. Mais alors, pas du tout. Elle foudroyait la fille du regard. Décidément, elle l’avait complètement interloquée.Ce n’était pas possible qu’une Appeso réagisse ainsi, tout bonnement inconcevable. A moins qu’elle ne vienne simplement d’arriver. Mais ça ne l’excuse pas. Tss. Pétasse.

HRP:
 




Pensées
« darkcyan »
MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso. Lun 27 Mai - 16:18





Fort heureusement, tous les appesos s'accordait à dire que leur situation ne pouvait plus durer. Certains avec plus d'entrain que d'autres, certes, mais quand bien même: La convocation de Liam avait eu l'effet désiré; Soit tous les secouer comme il le fallait. Heather souriait comme une enfant qui venait de recevoir un cadeau, toute excitée de ce petit retournement de situation. Et ensuite, elle fit marcher son cerveau pour tenter d'élaborer un plan.

Et alors vint l'évocation de la Bible.

Un argument de taille face à Heather, profonde croyante comme elle l'était. Et il s'en suivit un petit échauffement et le début d'une petite prise de tête. Heather prit la décision de tenter d'enrayer le conflit dès qu'elle le pu. Leur professeur était toujours là, les yeux posés sur eux après tout. Elle vint se placer joyeusement entre les deux personnes, un petit sourire au lèvres.

Essayer de résoudre un problème extérieur alors qu'un autre, intérieur, est en train de se créer, est inutile.

Alors elle se tourna vers la chrétienne et le regarda dans les yeux, l'air aimable.

Nous ne voulons pas dominer les autres groupes mais être sur un pied d'égalité avec eux. Pas question de se mettre à leur ressembler. Même en trimant deux fois plus qu'eux, le résultat sera le même: nous demeurerons perdants. Et tout ça parce que notre richesse est inférieur à la leur.

Elle dévia le regard à travers le sous sol. Ici, il y avait de quoi découragés les plus hardis des hommes.

Alors on va récupérer ce qu'on mérite de droits: Le respect et l'estime d'autrui.

Son discours terminé, elle re-concentra ses mots sur ce qui importait le plus dans le moment présent: Leur plan.

Maintenant, si quelqu'un a une idée de génie, on l'écoute. Je pense qu'il faudrait déjà gagner cette session de la coppa.

Même si ça paraissait un peu trop tard pour s'y mettre sérieusement.


Heather écrit en ❝ #4a4a4d
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ceci est son dernier message | All Appeso.

Ceci est son dernier message | All Appeso.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [PHPBB3] Supprimer les colonnes sujets messages et derniers messages des sous forums
» Mise en place boutons dans colonne "dernier message" | Résolu
» Une infobulle 'Dernier message' sur l'icône de catégorie
» soucis Largeur colonne "dernier message" et largeur forum
» [RÉSOLU] Il n'y a que la première lettre du dernier message dans les catégories.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: INSTITUT TO BE THE BEST :: RDC-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !