MALIK PAXTON REED ⚜ THIS JERK.                                                                                   
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                        
                                                                                                            
                                                               
                                          
                     
                     
 
                  
            
                                    
               
                                                                                                                     
                              
                                                               
                           

Partagez|

MALIK PAXTON REED ⚜ THIS JERK.

MessageSujet: MALIK PAXTON REED ⚜ THIS JERK. Dim 31 Mar - 19:35


Malik Paxton Reed
âge : 19 ans.
Date de naissance : À Harlem, le 02.06.1994
Nationalité : Américaine.
Sexualité : M'emmerde pas avec ces conneries.
Taille : 1m92.
Poids : 80 kilos.
Couleur de cheveux : Brun.
Couleur de yeux : marrons.


Malik, c'est vous. C'est tout ce que vous voudriez être, votre idéal. Sa présence même est une bénédiction que vous fait Dieu pour vous remercier. Malik, c'est celui qui aura dans deux ans, sa photo dans les livres d’histoire. On n'oubliera jamais son nom lorsqu'on le verra sur les vieilles photos de classe.

Il vit dans un monde, ou une seule règle existe. J'ai raison, vous avez tort - alors faites ce que je vous dis. Il sait ce qu'il veut, et généralement, il l'a ; il veut tout, tout de suite, sans attendre, sans compromis, sans hésitation ennuyeuse ou solution intermédiaire, il veut qu'on lui obéisse, au doigt et à l'oeil, ça a toujours marché comme ça. Il réclame, il obtient. On l'a élevé dans l'idée qu'il aurait toujours ce qu'il désirait. Que si une chose le tentait, il n'avait qu'à la prendre. Il est jeune – il ne voit pas pourquoi cela se passerait autrement.

Le brun est simple à suivre. Il est aigri à l'extrême, comme peut l'être votre grand-père, ancien guerrier, borgne et vieux garçon. Il n'a pourtant que dix neuf ans mais considère déjà comme étant fini. Que sa vie est finie malgré son intelligence - sans limite, selon lui - et ses capacités. Désagréable, provocateur et moqueur, il est loin d'être l'ami idéal pour vous. Mis à part si vous correspondez à certaines critères : il faut lui tenir tête, ne pas baisser les yeux, se battre et peut-être qu'il mettra la merveilleuse mécanique de son cerveau en branle pour vous accepter comme égal. Et puis il se révèle : sensible mais égoïste, mélancolique mais brutal. Tout est prétexte à bagarre ou mauvaise blague.

Voyez, Paxton, c'est la pourriture même de la société. Consommateur, produit de consommation et overdose de produits éphémères. Homme moderne consumé par la mondialisation, qui cumule et qui jette, qui veut gagner plus pour acheter plus, qui n’a rien, qui ne sait pas ce qu’il veut mais qui le veut tout de même et tout de suite. C’est la merde qui se satisfait de la merde dans laquelle il vit, qui se satisfait de la merde qu’il est. Qui prend son petit déjeuner au MacCafé, qui roule en Mercedes pour agrandir le trou de la couche d’ozone, qui finira par se choper un cancer à trente ans pour crever seul dans une chambre d’hôpital. La rature dont tout le monde se fout parce qu’il se fout de tout et qu’il envoie tout le monde se faire foutre.

Cependant Malik, au-delà de ses utopies juvéniles, demeure claquemuré dans son huis-clos cliché. Le mythe de l'enfant-roi, rongé par l'orgueil et l'égocentrisme. Le fils bourgeois, au parfum d'indolence et d'ennui, qui s’affadit au contact de la monotonie de la vie. Comme une fringale de liberté. Un besoin de quelque chose, d'un-je-ne-sais-quoi pour échapper à la somnolence de l'existence. Alors, il utilise un langage cru, s'initie aux rituels barbares des prolétaires, s'enivre de bière pas chère et baise la petite rousse d'à côté, s'entoure de connaissances, toute la panoplie des « fils de » , se trouve une petite amie jolie, pas trop chiante, qui s'habille chez Burberry ou Chanel. Et il la baise en pensant à lui.

Malik ce n'est pas votre ami, même pas votre ennemi. C'est simplement ce garçon qui se fout de votre gueule de temps en temps, un type horripilant qui traîne avec des racailles et des moins que rien. Jamais il ne vous laissera s'approcher pour le découvrir. Il cachera toujours sa vraie nature.

Il va bien. Mais Malik n'est pas heureux.



« Où est passé ce morveux ? C’est la troisième fois cette semaine que je retrouve mon flacon de parfum brisé et mes produits de beauté vidés dans la baignoire ! » Du haut de l’escalier, la tête calée entre les barreaux, Malik observait la scène, le cœur battant à l’idée qu’elle allait encore le punir pour un crime qu'il n’a pas commis. Ses deux jumeaux de frangins regardent notre mère s’énerver de l’embrasure d’une porte, ceux-ci mêmes qui se sont glissés hors de la salle de bains trois minutes plus tôt. De toute façon, elle n’ira jamais les accuser, eux. Il était le seul coupable possible pour elle. « Qu’est-ce que c’est que ça ? Du sang ? » Malik écarquilla les yeux tandis qu’elle examinait des taches rouges qui tombaient dans un son de plic et ploc sur le carrelage étincelant du hall. Plic, une autre, ploc, une sur sa robe blanche. Malik met un certain temps à se rendre compte que les gouttes proviennent de son nez, complètement ensanglanté. Mais c’est trop tard, elle a relevé la tête en gueulant. « Maman, maman, c’est pas moi, j’te jure ! » Il se redresse et s'enfuit, tandis qu’elle se lance à sa poursuite, montant les escaliers quatre à quatre. Au moins, grâce à lui, cette grosse dondon fait du sport. Elle lui hurle après et lui, il braille, courant les mains devant pour se débarrasser des obstacles, tels que sa sœur qui jouait à la poupée en plein milieu du bazar, ce qui fait partie du plan, forcément. Il atteint enfin sa chambre et, avec l’agilité maladroite d’un chaton, il escalade le rebord de sa fenêtre pour atterrir sur le toit de la petite maison. Il grimpe encore un peu, pour être sûr qu’elle ne puisse pas l’attraper. Il replie ses genoux contre lui, en position de défense. Elle passe son visage joufflu et furibond par la fenêtre et le regarde méchamment, comme s'il n’était qu’un sale rat à tuer à coups de balai. Il avait envie de lui dire qu'elle était dégueulasse à voir, mais il ne voulait pas être à nouveau privé de dîner. « Ramène-toi, petit merdeux ! » Il ne bouge pas en la fixant de ses yeux cristallins. Ses yeux, elle les déteste. Elle ne peut supporter qu'il soit une petite merveille de la nature quand elle-même et ses trois autres enfants ne font qu’évoquer une truie et ses porcelets. Quoique, les bébés cochons sont nettement plus mignons. De son perchoir, il ne peut apercevoir une voiture qui zigzague dans l’allée. Le mari de la truie est de retour, mais ça ne lui sera d’aucun secours. Environ cinq minutes plus tard, une deuxième tête sort par la fenêtre, ma mère ayant continué à vociférer des horreurs à mon égard. « Malik, descends de là s’il te plait. C’est dangereux là-haut. » Sa voix est douce, rassurante, cependant il reste sur ses gardes. Certes, il est son préféré, mais il obéit comme un gentil toutou à sa femme. Heureusement, celle-ci quitte son poste pour le laisser à son père qui lui tend la main. « Papa, pourquoi elle n’aime pas mes yeux ? » Il parait surpris, celle-là, il ne lui avait encore jamais posée. Toujours des pourquoi elle me hait, pourquoi elle m’accuse tout le temps, pourquoi elle ne s’occupe pas de moi… « C’est sans doute… parce que tu lui rappelles quelqu’un d’autre. »
Je suis un homme de vingt ans, je trouve ça sensuel de dire homme. Pour que vous évitiez de me prendre pour un gamin immature. Je pourrais me qualifier de parfait mais je vais plutôt dire modeste. Vous pouvez m'appeler Bruce Wayne ou Dr Genius. Je ne connais pas le forum, je suis le Forum.





MessageSujet: Re: MALIK PAXTON REED ⚜ THIS JERK. Dim 31 Mar - 20:30


« TU ES VALIDE(E) ! »
J'vais pas dire bienvenue parce que. Voilà quoi. Donc donc donc. Après lecture, il est clair que ton perso aura sa place chez les Velenos!

Coure librement dans les champs remplis de fleurs de Falcone; mais n'oublie surtout pas de faire quelques trucs...
    ❖ Comme le Listing, afin de garder ton avatar.
    ❖ Faire ta demande de points, afin de mener ton groupe à la victoire !
    ❖ Tu dois également répertorier tes connaissances ici, pour bien montrer ta popularité. ; D
    ❖ Et si tu t'ennuies, rejoins-nous sur la grande chat box, au cas où si la petite te pose problème.

Bien, j'espère que ces liens te seront utiles. Des nouveautés vont certainement arriver avec le temps, il faut juste être patient ou bien passer un peu de temps dans le flood, ça peut être sympa également.

Bon rp et amuse-toi bien parmi-nous ! ♥


MALIK PAXTON REED ⚜ THIS JERK.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The art of being a jerk
» Jerk, jeune graphiste
» LOU REED - Walk on the wild side
» (F) Allison Argent Feat Crystal Reed
» Rétrosignalisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PERSONNAGES :: QUI ÊTES VOUS ? :: Fiches validées Ϟ Welcome-
Si vous souhaitez y participer;

Blue note ▬ Bonnie

Que la fête commence ▬ Charlie

Et si je fouinais un peu ▬ London

Quand l'alcool s'en mêle ▬ Aria

On ne choisit pas un livre ▬ Bianca

Le journal !